International
URL courte
0 08
S'abonner

Des centaines d’hommes yézidis ont été exécutés et des milliers de femmes et d’enfants capturés par Daech au lendemain de la prise par les djihadistes de la ville irakienne de Sinjar. Heyri Bozan, représentant yézidi au ministère régional kurde de la Religion, a commenté en exclusivité pour Sputnik la situation trois ans après.

Le 3 août 2014, les djihadistes de Daech ont occupé la ville irakienne de Sinjar. Aussitôt après, ils ont exécuté plusieurs centaines d'hommes yézidis, capturant des milliers de femmes et d'enfants et emmenant nombre d'entre eux en Syrie. En novembre 2015, Sinjar a été repris aux terroristes. Selon Heyri Bozan, en trois ans 3.092 Yézidis ont été sauvés, mais 3.325 autres restent en captivité.

«Daech retient en captivité 3.325 Yézidis. La plupart d'entre eux sont des femmes, des jeunes filles et des enfants. Des hommes yézidis ont été exécutés. Des femmes et leurs filles ont été vendues. Nous sommes parvenus à libérer des Yézidis retenus par Daech à Mossoul, dans ses environs, en Syrie et dans certains autres endroits. Des enfants libérés nous ont raconté que Daech leur donnait des prénoms islamiques. Les terroristes ont également utilisé et continuent d'utiliser les enfants en qualité de kamikazes», a relevé M. Bozan. 

Il a ajouté que les habitants de Sinjar qui l'avaient fui préféraient ne pas rentrer dans la ville par peur de nouvelles persécutions.

L'Onu et le gouvernement irakien ont reconnu comme un génocide les persécutions des Yézidis par Daech.

Lire aussi:

Kurdistan irakien: le PKK quittera prochainement Sinjar
La ville irakienne de Sinjar bientôt transformée en un musée des atrocités de Daech
Massacre de Sinjar: le témoignage bouleversant des survivants yézidis
Irak: découverte d’une fosse commune dans la ville de Sinjar
Les Kurdes ont libéré la ville de Sinjar
Tags:
Yazidis, prisonniers, Etat islamique, Sinjar, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook