International
URL courte
12411
S'abonner

Le réalisateur américain Oliver Stone a vivement dénoncé la décision des autorités américaines de durcir le régime de sanctions contre la Russie, en comparant cette situation au début de la Première Guerre mondiale.

Oliver Stone, qui a réalisé récemment un documentaire consacré à Vladimir Poutine, a vivement critiqué l'adoption des nouvelles sanctions antirusses par les États-Unis.

«La semaine dernière, le Congrès a approuvé les sanctions contre la Russie, 419 [sénateurs] contre trois. Le Sénat n'était pas en reste, à 98 voix contre 2. C'est un vote stupide qui continue à augmenter la tension et rappelant août 1914», a-t-il écrit sur son compte Twitter faisant référence au début de la Première Guerre mondiale.

«Le Sénat et la Chambre [des représentants] ne considèrent pas la possibilité que le renseignement américain puisse les tromper afin de continuer cet ersatz de guerre contre la Russie. Ils [parlementaires] ne pensent pas par eux-mêmes», a ajouté le réalisateur américain dans un autre tweet.

Donald Trump a signé mercredi la loi introduisant de nouvelles sanctions contre l'Iran, la Russie et la Corée du Nord, tout en la qualifiant d'imparfaite. Selon lui, la loi empiète sur l'autorité du chef de l'État et les nouvelles sanctions auront des conséquences négatives pour les sociétés américaines, les amis et les alliés des États-Unis.

L'UE a qualifié les nouvelles sanctions d'«actions unilatérales de Washington».

En réponse à l'adoption par le Congrès américain de nouvelles sanctions antirusses, Moscou a interdit à l'ambassade américaine l'accès à deux sites dont elle avait la jouissance à Moscou. En outre, Moscou a demandé à Washington de réduire, à partir du 1er septembre, à 455 le nombre des membres du personnel de son ambassade et de ses consulats en Russie. Le ministère russe des Affaires étrangères a également prévenu que Moscou répliquerait en cas de nouvelles expulsions de diplomates russes par les États-Unis.

Lire aussi:

Attaque frontale: comment le Congrès a obligé Trump à signer la loi sur les sanctions
Le milieu d'affaires US en Russie ne ressent pas l'effet des sanctions antirusses
Sanctions antirusses: l’UE envisage une riposte face aux États-Unis
Kremlin: tous les pays frappés par les sanctions «défendront leurs intérêts»
Niveau de relations «dangereusement bas»: le Kremlin est d’accord avec Trump
Tags:
sanctions antirusses, Oliver Stone, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook