Ecoutez Radio Sputnik
    Des graffitis de Donald Trump dessinés sur la barrière de séparation israélienne

    Des graffitis de Donald Trump dessinés sur la barrière de séparation israélienne

    © AFP 2019 Musa Al Shaer
    International
    URL courte
    0 111

    Deux graffitis géants, représentant Donald Trump, sont apparus le 4 août sur la barrière de séparation israélienne, dans la zone entre les agglomérations de Jérusalem et de Bethléem. L’auteur des peintures murales souhaitait rester anonyme, mais certains supposent que c’est Banksy, un artiste dont la véritable identité est entourée de mystère.

    Deux peintures murales représentant le Président américain sont apparues vendredi sur la barrière de séparation en Cisjordanie, signale ce 4 août l‘agence Associated Press. Cette dernière suggère que les graffitis ont été faits par un artiste qui travaille sous le pseudonyme de Banksy, car les peintures murales sont faites dans son style et se trouvent juste à quelques kilomètres de l'endroit où l'artiste insaisissable a décoré un hôtel plus tôt cette année.

    Sur l'un des graffitis, Donald Trump est dessiné embrassant le tour de guet de l'armée israélienne construite/intégrée dans le mur, au coin de la barrière, avec de petits cœurs roses sortant de sa bouche.

    Dans l'autre dessin, M. Trump est représenté vêtu d'une kippa avec sa main placée sur le mur, une scène tirée de la visite du mois de mai du Président au Mur des Lamentations, le site le plus sacré où les juifs peuvent prier. Près des graffitis, une phrase est ajoutée: «Je vais construire un frère pour toi». Plus tôt, M. Trump a ordonné d'élaborer un projet de construction d'un mur à la frontière avec le Mexique, pour qui, selon lui, Mexico doit payer.

    Selon AP, Banksy a déjà réalisé plus tôt des graffitis sur la barrière qui sépare les territoires palestiniens et israéliens. L'une de ses œuvres les plus célèbres dessinées sur le mur est le graffiti représentant une petite fille s'envolant sur des ballons.

    En Mars 2017, Banksy a ouvert un hôtel à Bethléem, la ville contrôlée par l'Autorité palestinienne. Baptisé The Walled Off Hotel, cet endroit s'est proclamé avoir «la pire vue du monde», à la barrière de séparation israélienne. L'hôtel Walled-Off dispose de neuf chambres, dont chacune est décorée avec des œuvres de Banksy, y compris la peinture murale qui montre un Palestinien masqué et un soldat israélien casqué dans une bataille d'oreillers.

    Israël a commencé à construire la barrière il y a une dizaine d'années, au plus fort d'un soulèvement armé palestinien, sous prétexte que le mur était nécessaire pour empêcher des kamikazes et des hommes armés d'entrer en Israël. Les Palestiniens affirment que la barrière, qui coupe environ 10 pour cent de la Cisjordanie, n'est qu'un accaparement de terres.

    Lire aussi:

    Une étoile de moins sur le drapeau européen version Banksy (photos)
    Le graffeur Banksy enfin filmé en pleine action?
    L'énigmatique Banksy fait-il partie du groupe Massive Attack?
    Des graffitis de Banksy victimes de rénovations à Melbourne
    Quand Banksy laisse un cadeau dessiné sur le mur d'une école anglaise
    Tags:
    barrière, clôture, président, graffiti, Donald Trump, Banksy, Bethléem, Cisjordanie, Jérusalem, Palestine, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik