International
URL courte
7417
S'abonner

L’Assemblée constituante du Venezuela a limogé la procureure générale du pays, Luisa Ortega, une des principales opposantes au Président en exercice. En même temps, l’État se voit expulsé du Marché commun du Sud (Mercosur).

La procureure générale du Venezuela, Luisa Ortega, farouche opposante au Président Nicolas Maduro, a dû quitter son poste à la suite d'une décision de la nouvelle Assemblée nationale constituante du pays, possédant des pouvoirs illimités.

Selon l'Assemblée, Mme Ortega sera remplacée temporairement par le Défenseur du peuple Tarek William Saab.

En outre, le Venezuela a perdu pour le moment sa qualité de membre du Mercosur, une communauté économique qui regroupe plusieurs pays d'Amérique du Sud.

Cette décision a été prise par les ministres des Affaires étrangères de l'Argentine, du Brésil, du Paraguay et de l'Uruguay à Sao Paulo en vue de faire pression sur Nicolas Maduro, puisque, d'après eux, le Président vénézuélien viole l'ordre démocratique dans le pays.

L'Assemblée nationale constituante, élue au Venezuela en août, assume la mission de réécrire la Constitution.

Lire aussi:

Venezuela: la raison de l'arrestation des opposants est dévoilée
Élections au Venezuela: le parti de Maduro obtient les pleins pouvoirs
Élection sous tension au Venezuela: trois personnes tuées par balle, dont un candidat
Venezuela: début du vote pour l'élection de l'Assemblée constituante
Air France suspend ses vols au Venezuela en prévision de l’élection
Tags:
Constitution, Nicolas Maduro, Venezuela
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook