International
URL courte
15231
S'abonner

Le Président du Venezuela Nicolas Maduro a annoncé qu’une attaque contre la base militaire de Paramacai avait été repoussée et que deux assaillants avaient été tués et un autre blessé.

Nicolas Maduro a fait savoir que les forces loyalistes avaient repoussé une attaque contre la base militaire de Paramacai (nord du Venezuela), tuant deux assaillants et en blessant un autre.

«Il y a eu 10 assaillants. Deux d'entre eux ont été abattus par les forces loyales au régime, un autre a été blessé. Sur les 10 assaillants, neuf étaient des civils et le dixième, un lieutenant déserteur», a déclaré Nicolas Maduro.

Dimanche 6 août, des inconnus ont attaqué la base militaire de Paramacai. Diosdado Cabello, vice-président du Parti socialiste unifié au pouvoir, a qualifié l'attaque de terroriste.
Les militaires ont placé la situation sous leur contrôle.

Le ministre de la Défense Vladimir Padrino a communiqué que l'attaque «avait été perpétrée par un groupe de criminels civils en uniforme militaire et un lieutenant déserteur».

Les médias évoquent une vidéo montrant un groupe d'hommes portant l'uniforme militaire et armés de fusils d'assaut, se déclarant en rébellion dans l'État de Carabobo où se trouve la base de Paramacai. Un homme, se présentant comme le capitaine Juan Cagvaripano, a déclaré que toute unité opposée à leur appel à la rébellion serait considérée comme une cible militaire. 

Lire aussi:

Venezuela: l'attaque contre la base militaire perpétrée par des civils
Venezuela: la raison de l'arrestation des opposants est dévoilée
Élections au Venezuela: le parti de Maduro obtient les pleins pouvoirs
Élection sous tension au Venezuela: trois personnes tuées par balle, dont un candidat
Venezuela: l'Assemblée nationale constituante entre en fonction
Tags:
base militaire, attaque, Vladimir Padrino Lopez, Diosdado Cabello, Nicolas Maduro, Venezuela
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook