Ecoutez Radio Sputnik
    Washington «ne joue plus»: la représentante US à l’Onu appelle Pyongyang à le comprendre

    Washington «ne joue plus»: la représentante US à l’Onu appelle Pyongyang à le comprendre

    © AFP 2017 SAUL LOEB
    International
    URL courte
    69347

    «Il est temps que la Corée du Nord comprenne que nous ne jouons plus», a déclaré la représentante américaine à l’Onu Nikki Haley, saluant l’application de nouvelles sanctions à l’encontre de Pyongyang, menace principale pour la sécurité des États-Unis selon Washington.

    L'application de nouvelles sanctions à l'encontre de Pyongyang, suite à son dernier tir de missile balistique, devrait être interprétée comme le signe que la communauté internationale prend au sérieux le danger du programme nucléaire nord-coréen, estime la représentante des États-Unis au sein de l'Onu Nikki Haley.

    «Il est temps que la Corée du Nord comprenne que nous ne jouons plus», a-t-elle ainsi martelé, citée par The Hill.

    Selon elle, les restrictions visant majoritairement les exportations importantes nord-coréennes, feront vite sentir leurs effets sur Pyongyang, qui verra son budget amputé de millions de dollars.

    Le Conseil de sécurité de l'Onu a adopté la résolution durcissant les sanctions à l'encontre de Pyongyang. L'initiative a été soutenue par les 15 États y siégeant, dont la Russie et la Chine.

    Le document introduit notamment une interdiction sur les exportations nord-coréennes de toute une série de minéraux et d'aliments, dont le charbon, le fer, le plomb et les fruits de mer, ce qui permettra de réduire de un milliard de dollars les recettes de Pyongyang qui atteignent actuellement près de trois milliards de dollars. Le texte de la résolution contient d'autres restrictions, y compris des mesures à l'encontre de personnes morales et physiques liées aux programmes nucléaires et de missiles de la Corée du Nord.

    Les sanctions font suite aux tests de missiles effectués par Pyongyang.

    Lire aussi:

    Pyongyang refuse de négocier avec Séoul
    Sans dialogue, la résolution de l’Onu contre Pyongyang ne servira à rien
    Sanctions de l’Onu contre Pyongyang: un signal à tous les adeptes des solutions militaires
    Pékin appelle Pyongyang à respecter la résolution de l’Onu
    Sanctions contre Pyongyang: Trump remercie Moscou et Pékin pour la coopération
    Tags:
    menace nucléaire, tir, programme balistique, missiles, missiles balistiques, nucléaire coréen, sanctions, ONU, Nikki Haley, Corée du Nord, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik