Ecoutez Radio Sputnik
    Yémen

    Trois soldats tués au Yémen dans un attentat d'Al-Qaïda

    © REUTERS / Mohamed al-Sayaghi
    International
    URL courte
    0 04
    S'abonner

    Trois soldats yéménites ont été tués et neuf blessés mardi dans un attentat suicide commis par un kamikaze d'Al-Qaïda dans le sud du Yémen, ont indiqué des responsables militaires.

    L'attentat à la voiture piégée, qui a aussi détruit un véhicule militaire, a visé une position nouvellement installée à Loder, dans la province d'Abyane, par des soldats du bataillon 103 de l'armée fidèle au président Abd Rabbo Mansour Hadi, ont-ils précisé.

    Dans un communiqué publié par le centre de surveillance des sites extrémistes SITE, Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) a revendiqué l'attaque, relate l'AFP.

    L'attaque a été menée par un kamikaze surnommé "Abou Saleh", a ajouté Aqpa affirmant que ses hommes avaient tiré au mortier, il y a deux jours, sur la même position.

    Le bataillon 103 a reçu récemment l'ordre, à la demande de la coalition arabe soutenant les forces de M. Hadi, de prendre position dans la province d'Abyane pour lutter contre Al-Qaïda.

    La province d'Abyane est voisine de celle de Chabwa où une force d'élite, formée par les Emirats arabes unis —membres de la coalition arabe- et assistée par les Américains, vient de se déployer après un retrait tactique des combattants d'Al-Qaïda.

    Chabwa abrite plusieurs gisements de pétrole et de gaz, notamment le terminal gazier de Belhaf, considéré comme la plus importante installation énergétique du pays. Ce terminal était opéré par le groupe français d'hydrocarbures Total jusqu'en 2015.

    L'Aqpa, bien implantée au Yémen, a profité du chaos provoqué par la guerre entre pouvoir et rebelles pour renforcer ses positions, en particulier depuis que le conflit s'est intensifié avec l'intervention en mars 2015 de la coalition arabe menée par l'Arabie saoudite.

    Tags:
    attentat, Al-Qaïda, Yémen
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik