Ecoutez Radio Sputnik
    В городе Цхинвали

    Moscou sur le conflit en Ossétie du Sud: la Russie toujours prête à défendre ses citoyens

    © Sputnik. Grigory Sisoev
    International
    URL courte
    Conflit osséto-géorgien (190)
    6958250

    La Russie est toujours prête à défendre ses citoyens, a déclaré le Premier ministre russe Dmitri Medvedev se rappelant les événements qui ont eu lieu en Ossétie du Sud en août 2008.

    Dmitri Medvedev, Premier ministre russe, a évoqué les événements tragiques qui ont eu lieu le 8 août 2008 en Ossétie du Sud, lorsque les troupes géorgiennes ont attaqué le pays, détruit des villes et tué des civils.

    «L'attaque contre Tskhinvali paisiblement endormie, contre les positions des forces de maintien de la paix russes a été organisée et mise en œuvre par les autorités géorgiennes de l'époque d'une manière cynique et, je ne vais pas mâcher mes mots, méprisable. La chose la plus horrible, c'est que ce sont des civils qui sont morts», a-t-il écrit sur sa page Facebook.

    — English text below — В эти августовские дни мы вспоминаем трагические события 2008 года. Атака на мирно спящий Цхинва…

    Опубликовано Дмитрием Медведевым 8 августа 2017 г.

    Et de poursuivre:

    «Il fallait mettre fin à cette barbarie. Et la Russie a mis en place une opération pour imposer la paix. Il n'était pas possible de faire autrement. Ni selon la loi, ni en conscience».

    M.Medvedev a fait remarquer que la Russie avait dû défendre ses citoyens, les habitants de l'Ossétie du Sud, qui possèdent des passeports russes, ainsi que forces de maintien de la paix qui assuraient la stabilité dans la région.

    «Avant le 8 août 2008, le fait qu'on pouvait massacrer des vieillards, des femmes et des enfants qui dormaient paisiblement chez eux à l'aide des Grad (camions lance-roquettes dont le nom se traduit par «grêle», ndlr) me paraissait inconcevable. Malheureusement aujourd'hui, nous avons des exemples beaucoup plus cruels. Nous ne mettons pas en doute une chose: la Russie est toujours prête à défendre ses citoyens», a écrit le Premier ministre russe sur sa page Facebook.

    Dans la nuit du 8 août 2008, en pleins Jeux olympiques d'été de Pékin, les troupes géorgiennes ont attaqué l'Ossétie du Sud, détruisant une partie de sa capitale, la ville de Tskhinvali, tuant plusieurs représentants des forces de maintien de la paix de la CEI et massacrant de nombreux civils. La Russie interviendra et sauvera le peuple sud-ossète d'un génocide pur et simple, longuement préparé depuis Washington et Tbilissi.

    Le 26 août 2008, l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud ont proclamé leur indépendance de la Géorgie. La Russie a reconnu la souveraineté de ces deux républiques, alors que la Géorgie continue de les considérer comme des territoires occupés. Le Kremlin a maintes fois déclaré que la reconnaissance de ces républiques reflétait les réalités existantes et ne pourrait jamais être remise en cause, étant sans appel.

    Dossier:
    Conflit osséto-géorgien (190)

    Lire aussi:

    L'Otan propose à Moscou de ne plus reconnaître l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud
    L’Ossétie du Sud organisera un référendum sur l’adhésion à la Russie
    Le conflit osséto-géorgien à la lumière de la justice internationale
    Conflit osséto-géorgien: Medvedev interviewé par des médias russes et géorgiens
    Des co-rapporteurs de l'APCE se rendront dans la zone du conflit osséto-géorgien
    Tags:
    Dmitri Medvedev, Russie, Géorgie, Tskhinvali, Ossétie du Sud
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik