Ecoutez Radio Sputnik
    L'Ossétie du Sud et l'Abkhazie rendent hommage aux victimes de l'agression géorgienne

    L'Ossétie du Sud et l'Abkhazie rendent hommage aux victimes de l'agression géorgienne

    © Sputnik .
    International
    URL courte
    0 180

    Neuf ans après l'agression de la Géorgie en août 2008, l'Ossétie du Sud et l'Abkhazie organisent des commémorations à l'occasion desquelles les habitants des deux républiques se rappellent du prix payé pour leur indépendance.

    Une réception est organisée mardi en Abkhazie à l'ambassade d'Ossétie du Sud en présence du président Raul Khadjimba qui, accompagné par des représentants officiels, rendra hommage aux personnes tuées en 2008.

    «Après cela, le président se rendra à Pitsounda», a déclaré le chef de l'administration du président de l'Abkhazie Daour Archba. D'après lui, la visite du président russe Vladimir Poutine est également attendue: «Il s'entretiendra avec le président abkhaze Raul Khadjimba d'abord en tête-à-tête, puis avec la participation du premier ministre et des ministres abkhazes chargés des affaires socioéconomiques.»

    Une source informée avait annoncé plus tôt qu'une visite du chef de l'État russe en Abkhazie pourrait avoir lieu le 8 août. Le porte-parole du président russe, Dmitri Peskov, avait déclaré à ce sujet que l'éventualité et les dates de cette visite étaient en cours de mise au point via les canaux diplomatiques.

    Daour Archba précise qu'un accord sur l'assurance médicale devrait être signé entre les ministères de la Santé de l'Abkhazie et de la Russie à cette occasion.

    En Ossétie du Sud, les activités commémoratives ont commencé lundi soir par la visite du Musée des âmes brûlées qui se trouve à 2 km à l'ouest de Tskhinval dans le village de Tbet. Comme l'a déclaré le ministre sud-ossète des Affaires étrangères Dmitri Medoev, en ce même mois en 2008 «les troupes géorgiennes embusquées tiraient sur des civils qui tentaient de sauver leurs parents et proches de la ville en flammes».

    «C'est une image monstrueuse — ils tiraient sur tout le monde sans distinction, écrasaient les civils avec des chars avant de les brûler vifs dans des voitures», a déclaré le ministre. Le président Anatoli Bibilov, des membres du gouvernement de la république, des habitants de Tskhinval et des villages voisins étaient présents lors de cet hommage. «Le soir même a été organisée une commémoration sur la place devant le parlement où, en août 2008, avait eu lieu le concert de deuil de Valeri Guerguiev avec l'orchestre symphonique du théâtre Mariinski. Les personnes présentes ont allumé des bougies en hommage aux victimes», a noté Dmitri Medoev. Le clergé local a fait une messe pour les victimes de l'agression géorgienne.

    Mardi, les autorités et les habitants de la république déposeront des fleurs aux endroits où ont été tués des citoyens de l'Ossétie du Sud en août 2008. «Nous organiseront une manifestation appelée «Les lieux saints de notre mémoire». Nous passerons dans les endroits où ont été tués nos hommes pendant les combats», a noté la ministre de la Culture Janna Zasseeva.

    «Par tradition nos amis de la Fédération de Russie viendront et les protagonistes des événements de l'époque se réuniront. En règle générale, à cette période viennent également les proches des militaires russes et des volontaires tués en août 2008, ainsi que des journalistes, indique Dmitri Medoev. La sécurité sera assurée par la police et d'autres services de sécurité, les postes de contrôle à la frontière géorgienne seront fermés pendant ces activités».

    «Pour moi, comme pour des milliers de mes concitoyens, cette guerre a apporté la destruction et la mort d'amis et de proches. Ma maison dans la ville a été détruite, les maisons de mes proches dans mon village natal ont été brûlées. Le 9 août mon frère a été grièvement blessé, je l'ai retrouvé le lendemain dans le sous-sol d'un hôpital républicain où se trouvait également mon fils, témoigne Dmitri Medoev. Pour nous 2008 est une année de très grandes pertes et de très grandes acquisitions — c'est l'année de la reconnaissance de l'Ossétie du Sud en tant qu'État indépendant par la Fédération de Russie».

    Compte tenu des activités commémoratives, les autorités sud-ossètes ont décidé de fermer la frontière avec la Géorgie du 6 au 9 août.

    Dans la nuit du 7 au 8 août 2008, la Géorgie a bombardé l'Ossétie du Sud avec des lance-roquettes multiples Grad. Les troupes géorgiennes ont attaqué la république en détruisant une partie de sa capitale Tskhinval. Pour protéger les habitants de l'Ossétie du Sud, dont certains ont obtenu la citoyenneté russe, la Russie a envoyé son armée dans la république et a repoussé les militaires géorgiens de la région après cinq jours de combats.

    Le 26 août 2008, la Russie a reconnu la souveraineté de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud. Les responsables russes ont déclaré plusieurs fois que la reconnaissance de l'indépendance des deux anciennes autonomies géorgiennes reflétait les réalités actuelles et qu'elle était «sans appel». Après la Russie, l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud ont été reconnues par le Nicaragua, le Venezuela, ainsi que Nauru et Tuvalu.

    Lire aussi:

    DCA: Russie et Ossétie du Sud signent un protocole
    Ossétie du Sud: mécontent, le président annonce la démission du gouvernement
    Poutine a signé des accords de libre-échange avec l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud
    Le CIO refuse la participation de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud aux JO
    La Russie préoccupée par les actions de la Géorgie à la frontière avec l’Ossétie du Sud
    Tags:
    hommage, Tskhinvali, Abkhazie, Ossétie du Sud
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik