Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Trump: l'arsenal nucléaire américain est «plus puissant que jamais»

    © REUTERS/ Kevin Lamarque
    International
    URL courte
    5234791027

    Suite aux menaces nord-coréennes à l’encontre des bases militaires américaines de Guam, le Président américain a envoyé ce mercredi à Pyongyang un message lourd de sens…

    La guerre de mots se poursuit entre Washington et Pyongyang. Sur Twitter, le chef de la Maison-Blanche a lancé mercredi une mise en garde implicite à la Corée du Nord en vantant la puissance de l'arsenal nucléaire des États-Unis.

    «Ma première décision en tant que Président a été de rénover et de moderniser notre arsenal nucléaire», a écrit Donald Trump sur son compte Twitter.

    «Notre arsenal nucléaire est plus fort et plus puissant que jamais. […] J'espère que nous n'aurons jamais à utiliser cette puissance, mais le moment où nous ne serons pas le pays le plus puissant au monde ne viendra jamais», a-t-il ajouté, prolongeant la joute verbale entamée mardi avec Pyongyang.

    La Corée du Nord a riposté à de précédentes menaces de Donald Trump, qui lui promettait le «feu et la fureur», en disant préparer des frappes de missiles sur l'île de Guam, qui héberge des bases américaines.

    En juillet dernier, la Corée du Nord a mené deux tests de missiles balistiques Hwasong-14. Les deux tirs expérimentaux suggèrent des progrès techniques, a noté mardi le ministère de la Défense japonais dans son rapport annuel.

    Lire aussi:

    Les USA dictent la condition sine qua non pour des négociations avec la Corée du Nord
    Lavrov: Moscou et Pékin fermement opposés aux tirs de missiles par la Corée du Nord
    Corée du Nord: les sanctions n'ont plus d'effet, une nouvelle stratégie s'impose
    Air France élargit sa zone de non survol au-dessus de la Corée du Nord
    Les Américains interdits de voyage en Corée du Nord à partir du 1er septembre
    Tags:
    Donald Trump, États-Unis, Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik