Ecoutez Radio Sputnik
    Liban

    L’artillerie libanaise pilonne Daech à la frontière syrienne

    © Sputnik. Zahraa El-Amir
    International
    URL courte
    31298240

    Dans le cadre l’opération visant à évincer les djihadistes des régions situées non loin de la frontière avec la Syrie, l'armée libanaise a procédé à des tirs d'artillerie contre les terroristes de Daech dans les régions montagneuses de Ras Baalbek et d’Al-Kaa

    Les forces armées libanaises ont ouvert le feu sur les positions et les sites de concentration de terroristes de Daech à la frontière avec la Syrie, indique une déclaration officielle de l'armée libanaise, obtenue par Sputnik.

    «Les unités de l'armée ont frappé avec des systèmes d'artillerie lourde et des missiles un certain nombre de positions terroristes, ainsi que leurs lieux de concentration dans les zones montagneuses de Raas Baalbek et d'Al-Kaa», est-il indiqué dans le communiqué.

    Ces derniers jours, l'armée libanaise a intensifié ses frappes contre les positions terroristes. Selon des experts militaires, l'armée libanaise prépare une offensive en concertation avec l'armée syrienne contre les poches tenues par l'organisation djihadiste.

    Daech et le Front al Nosra se sont implantés à la frontière libano-syrienne dès le déclenchement de la guerre civile en Syrie.

    Al Nosra a été contraint en juillet d'abandonner ses positions après une offensive éclair du mouvement chiite libanais Hezbollah. Ce dernier a annoncé le week-end dernier qu'il contribuerait à l'opération envisagée contre Daech.

    Lire aussi:

    L’armée libanaise ouvre le feu sur Daech à la frontière syrienne
    Des combats entre terroristes font une centaine de morts près de Damas
    9.000 membres des familles de terroristes du Front al-Nosra quitteront le Liban
    Le Hezbollah attaque les terroristes du Front al-Nosra dans Ersal
    Le Front al-Nosra plie sous la pression du Hezbollah dans Ersal
    Tags:
    positions, terrorisme, Front al-Nosra, Etat islamique, Syrie, Liban
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik