Ecoutez Radio Sputnik
    Ankara

    La Turquie se dit victime par ricochet des sanctions antirusses

    CC0 / Pixabay
    International
    URL courte
    Alourdissement des sanctions US contre la Russie (juillet 2017) (38)
    15381

    Fustigeant les sanctions économiques décrétées par les États-Unis à l’encontre de la Russie, le chef de la diplomatie turque a fait la lumière sur les raisons pour lesquelles Ankara avait refusé de s’y joindre.

    Le ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt Cavusoglu a critiqué ce vendredi l'adoption d'un nouveau paquet de sanctions américaines à l'encontre de la Russie, affirmant que ces mesures nuisaient à l'économie turque.

    «La Turquie a subi par le passé l'effet négatif de sanctions. Les sanctions à l'égard de nos voisins et de nos camarades causent un important préjudice à notre économie», a-t-il indiqué dans une interview au journal Turkiye.

    «De ce fait nous ne nous allierons pas aux sanctions antirusses, préférant le compromis politique et le dialogue», a-t-il poursuivi.

    Selon M. Cavusoglu, les mesures décidées par Washington à l'égard de Moscou risquent d'avoir un effet négatif sur l'UE.

    Mercredi 2 août, le Président américain Donald Trump a signé la loi sur les nouvelles sanctions contre la Russie, l'Iran et la Corée du Nord, adoptée par le Congrès américain. Le document permet notamment au Président américain d'imposer des restrictions aux personnes investissant dans la construction des gazoducs russes d'exportation une somme de plus de cinq millions de dollars par an ou d'un million de dollars en une seule fois. La loi indique en outre que les États-Unis poursuivront leur opposition au projet de gazoduc Nord Stream 2 visant à relier la Russie et l'Allemagne.

    Dossier:
    Alourdissement des sanctions US contre la Russie (juillet 2017) (38)

    Lire aussi:

    L'économie allemande perd des milliards d'euros à cause des sanctions antirusses
    S&P: les nouvelles sanctions US augmentent les risques sur le marché européen du gaz
    Iran: Renault face à l’imbroglio des sanctions américaines
    Pyongyang brandit la menace «physique» suite aux sanctions de l’Onu
    Moscou répond aux sanctions US? Washington prépare une réponse à la réponse!
    Tags:
    sanctions, Russie, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik