Ecoutez Radio Sputnik
    Navy vessels are moored in port at the U.S. Naval Base Guam at Apra Harbor, Guam March 5, 2016

    Les habitants de l'île de Guam se préparent pour une attaque nucléaire de Pyongyang

    © REUTERS/ Major Jeff Landis,USMC (Ret.)/Naval Base Guam/Handout/File Photo
    International
    URL courte
    154597919

    Face aux menaces de Pyongyang de frapper les bases militaires américaines situées sur l'île de Guam, le gouvernement américain a publié vendredi un guide de survie pour préparer les habitants de l'île à une éventuelle attaque nucléaire.

    Le département d'État américain a publié vendredi sur son site Internet un guide de survie qui doit aider les habitants de l'île de Guam à se protéger au cas où Pyongyang exécuterait ses menaces de frapper les bases militaires américaines situées sur l'île avec des missiles nucléaires.

    Il est à noter que le lexique du guide évoque le spectre d'un conflit atomique qui planait pendant la guerre froide.

    Le document appelle en particulier à ne pas regardez «l'éclair ou la déflagration lors de l'explosion, car cela peut rendre aveugle» et à enlever ses «vêtements pour éviter la propagation des particules radioactives».

    En plus, il est conseillé d'avoir une liste des infrastructures situées près de son domicile, de son travail où de l'école de ses enfants, pour s'en servir d'abri.

    «Les abris n'ont pas besoin d'être spécialement conçus pour se protéger des radiations […]. Cela peut être un espace protégé, où les murs et le toit sont suffisamment épais et denses pour absorber les radiations», indique le guide, cité par Reuters.

    Les parents peuvent également trouver dans le guide des explications sur quoi faire s'ils ne sont pas avec leurs enfants pendant l'explosion.

    «Restez où vous êtes, même si vous êtes séparés de votre famille […]. Écoutez les informations. N'appelez pas l'école. Soyez patient. Attendez les instructions avant d'aller chercher votre enfant», conseille le document.

    Située à 3.400 km environ au sud-est de Pyongyang, l'île de Guam, un territoire non incorporé des États-Unis, compte 163.000 habitants et abrite une base militaire américaine avec un escadron de sous-marins, une base aérienne et un groupe de gardes-côtes.

    La Corée du Nord a déclaré mardi qu'elle pouvait tirer des missiles balistiques stratégiques à moyenne et longue portée Hwasong-12 contre les bases militaires américaines situées sur l'île de Guam, dans le Pacifique, si Washington poursuivait ses pressions contre Pyongyang.

    Le Président américain Donal Trump a promis mardi «le feu et la colère» à Pyongyang s'il menaçait de nouveau son pays. Il s'est aussi dit prêt à une riposte militaire aux actions «irréfléchies» nord-coréennes.

    Les menaces de Pyongyang ont inquiété les pays voisins de la Corée du Nord. Selon les médias japonais, Tokyo envisage de déployer des missiles intercepteurs supplémentaires PAC-3 (Patriot) dans les régions du pays que les missiles balistiques nord-coréens survoleront avant d'atteindre Guam.

    Lire aussi:

    «La chose la plus effrayante concernant Pyongyang est qu'il peut être n'importe où!»
    Le Japon déploiera des missiles intercepteurs pour parer une attaque de Pyongyang
    Un rassemblement à Pyongyang contre le «feu et la colère» de Trump
    Pyongyang: seule «la force absolue peut fonctionner» avec Trump
    Pyongyang équipe de missiles mer-mer une vedette de patrouille
    Tags:
    nucléaire, Guam, Corée du Nord, Pyongyang, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik