International
URL courte
19353
S'abonner

Le Président chinois Xi Jinping a pressé son homologue américain d'éviter d’employer une rhétorique susceptible d’exacerber la situation déjà tendue sur la péninsule coréenne. Après leur conversation téléphonique, les deux dirigeants ont déclaré que Pyongyang «devait cesser son comportement provocateur».

Au cours d'un entretien téléphonique tenu samedi matin, le Président chinois Xi Jingping a appelé Donald Trump à éviter d'employer avec Pyongyang une rhétorique susceptible d'exacerber la situation déjà tendue, a annoncé l'agence Yonhap se référant à la télévision centrale chinoise.

«Il est dans l'intérêt commun de la Chine et des États-Unis de maintenir la paix dans la péninsule coréenne et de mener à bien sa dénucléarisation», a ajouté le Président chinois.

M.Xi a en outre appelé les parties à la «retenue» et à «persister sur la voie générale du dialogue, des négociations et d'un règlement politique».

Après l'entretien téléphonique, Donald Trump et son homologue chinois ont déclaré que la Corée du Nord «devait cesser son comportement provocateur et porté à l'escalade».

Les deux présidents «ont réitéré leur engagement mutuel envers la dénucléarisation de la péninsule coréenne».

La Corée du Nord a déclaré mardi qu'elle pouvait tirer des missiles balistiques stratégiques à moyenne et longue portée Hwasong-12 contre les bases militaires américaines situées sur l'île de Guam, dans le Pacifique, si Washington poursuivait ses pressions contre Pyongyang.

Le Président américain Donald Trump a promis mardi «le feu et la colère» à Pyongyang s'il menaçait de nouveau son pays. Il s'est aussi dit prêt à une riposte militaire aux actions «irréfléchies» nord-coréennes.

Les menaces de Pyongyang ont inquiété les pays voisins de la Corée du Nord. Selon les médias japonais, Tokyo envisage de déployer des missiles intercepteurs supplémentaires PAC-3 (Patriot) dans les régions du pays que les missiles balistiques nord-coréens survoleront avant d'atteindre Guam.

Lire aussi:

Les menaces de Pyongyang doperont-elles le tourisme à Guam?
Les habitants de l'île de Guam se préparent à une attaque nucléaire de Pyongyang
Les USA et la Corée du Nord auraient eu des contacts secrets
Si Pyongyang attaque les USA, il «le regrettera vraiment»
«La chose la plus effrayante concernant Pyongyang est qu'il peut être n'importe où!»
Tags:
escalade, Donald Trump, Xi Jinping, Corée du Nord, Chine, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook