International
URL courte
7261
S'abonner

La Russie continuera de contribuer au dialogue inter-libyen, notamment lors de la prochaine visite à Moscou du maréchal Khalifa Haftar, commandant en chef de l‘armée nationale libyenne.

La Russie continuera de contribuer au dialogue entre les parties belligérantes en Libye, a déclaré samedi à Sputnik Lev Dengov, chef du groupe de contact russe pour la Libye.

Emmanuel Macron
© REUTERS / Philippe Wojazer
Le maréchal Khalifa Haftar, commandant en chef de l‘armée nationale libyenne, est attendu à Moscou samedi, pour discuter d'une éventuelle rencontre avec son rival Fayez al-Sarraj, le Premier ministre du gouvernement reconnu par la communauté internationale. Lundi, il devra rencontrer le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov.

La veille, M. Haftar a accusé Fayez al-Sarraj et l'Italie d'avoir violé les ententes visant à régler le conflit dans ce pays nord-africain. L'Italie a décidé, sur demande de Sarraj, d'envoyer des navires de guerre en Libye pour l'aider à combattre l'immigration clandestine. Une démarche qualifiée par Haftar d'intervention dans les eaux territoriales libyennes.

«La Russie salue toujours leur dialogue [de MM. Haftar et Sarraj]», a souligné Lev Dengov. La Russie, selon lui, essaiera de faire en sorte que les parties s'entendent et que la paix regagne la Libye.

Fin juillet, lors d'une rencontre en région parisienne sous l'égide du président français Emmanuel Macron, Khalifa Haftar et Fayez al-Sarraj se sont mis d'accord sur un cessez-le-feu et sur l'organisation d'élections présidentielles le plus rapidement possible.

Lire aussi:

Haftar et Sarraj s'engagent à un cessez-le-feu et à la tenue d’élections en Libye
Libye: un chasseur de l’armée nationale abattu au nord du pays
Avec le nouveau Conseil présidentiel, la Libye sur la voie de l'unité
L’Égypte et la Libye créent un «état-major commun» pour combattre le terrorisme
Selon le commandant en chef libyen Khalifa Haftar, le Qatar finance Al-Qaïda
Tags:
Khalifa Haftar, Fayez el-Sarraj, Lev Dengov, Russie, Libye
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook