International
URL courte
20145
S'abonner

La police britannique soupçonne 40 personnes d’avoir préparé des attentats contre les musulmans. Une croissance du nombre d’attentats perpétrés par les radicaux de droite est attendue par des experts.

La police britannique mène une enquête à l'encontre de 40 néonazis soupçonnés d'avoir préparé une série d'attentats contre les musulmans, relate le Sunday Times en citant une source proche de l‘enquête.

La plupart des extrémistes radicaux de droite habitent dans le comté du Yorkshire, selon le journal. Leur activité s'est intensifiée en juin 2016, après le meurtre, le 16 juin, de la députée Jo Cox. Le MI5 (service de renseignement responsable de la sécurité intérieure du Royaume-Uni) s'est joint à l'enquête.

Les néonazis auraient noué des contacts avec des membres de la communauté musulmane en préparant leurs attentats. Ils étudieraient le travail des organisations musulmanes et choisiraient les cibles les plus vulnérables.

Les extrémistes radicaux de droite ne représentent pas une moindre menace pour la sécurité nationale que les terroristes islamistes, selon la source du journal. Il est même plus difficile de suivre les activités des néonazis, estime-t-elle.

Une croissance du nombre d'attentats perpétrés par les radicaux de droite est attendue par des experts.

En décembre dernier, la ministre britannique de l‘Intérieur, Amber Rudd, a prohibé le groupe néonazi National Action, qui avait salué le meurtre de Jo Cox.

Jo Cox, 41 ans, députée travailliste pro-Union européenne, a été attaquée par un homme dans la ville de Birstall, près de Leeds, au Royaume-Uni. Un Britannique de 52 ans lui a tiré dessus avec une arme et l'a poignardée à plusieurs reprises. Il a été arrêté peu après les faits. La femme politique a succombé à ses blessures une heure plus tard. L'assassin, Thomas Mair, sympathisant néo-nazi, a été condamné à la prison à vie, sans possibilité de libération anticipée.

Lire aussi:

Des euro-députés exigent de sanctionner les pays baltes pour leur soutien au néo-nazisme
Un Britannique emploie un néologisme et… se fait arrêter
Meurtre de Jo Cox : entre deuil et récupération politique
GB: la police annonce la mort de la députée britannique Jo Cox attaquée jeudi
Bruxelles se dit prêt à prendre des sanctions contre la Pologne avec l’article 7
Tags:
néonazisme, extrémisme, police, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook