Ecoutez Radio Sputnik
    Le fils de Maduro menace Trump de «prendre la Maison-Blanche» en cas d’attaque à Caracas

    Le fils de Maduro menace Trump de «prendre la Maison-Blanche» en cas d’attaque à Caracas

    © REUTERS/ Carlos Garcia Rawlins
    International
    URL courte
    853793543

    Commentant une éventuelle opération militaire des États-Unis au Venezuela, évoquée par le Président américain Donald Trump, le fils du dirigeant vénézuélien a répliqué qu’en cas d’agression américaine, la riposte ne se fera pas attendre, allant jusqu’à parler de «prendre la Maison-Blanche».

    Le fils du chef d'État vénézuélien, Nicolas Maduro Guerra, a répondu aux propos du Président américain Donald Trump évoquant la possibilité d'une opération militaire américaine au Venezuela.

    «Si le Venezuela était agressé, […] des fusils seraient déjà arrivés à New-York, Monsieur Trump. Nous aurions pris la Maison-Blanche», a-t-il ainsi déclaré.

    Précédemment, Donald Trump a déclaré qu'il n'excluait pas une option militaire pour le Venezuela, ravagé par un conflit intérieur. Pour sa part, Caracas a rejeté catégoriquement les déclarations inamicales et hostiles de Donald Trump. Ainsi, le Président vénézuélien, Nicolas Maduro, a répliqué que la menace «téméraire» du dirigeant américain visait «à entraîner l'Amérique latine et les Caraïbes dans un conflit qui perturberait, de manière permanente, la stabilité, la paix et la sécurité dans la région».

    Plus tôt dans la journée de samedi, le ministre de la Défense du pays avait qualifié les propos du Président américain d'«acte de folie et d'extrémisme suprême».

     

    Lire aussi:

    Venezuela: Trump évoque la possibilité d’une opération militaire
    Venezuela: Trump refuse de s’entretenir avec Maduro
    Venezuela: Maduro annonce l’échec d’une attaque contre une base militaire
    Venezuela: l'attaque contre la base militaire perpétrée par des civils
    Irak, Venezuela, Ukraine… Trump et Macron refont le monde par téléphone
    Tags:
    menaces, crise, opération militaire, conflit, présidence américaine, Donald Trump, Nicolas Maduro, États-Unis, Venezuela
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik