Ecoutez Radio Sputnik
    Militaire US

    Un chef de Daech en Afghanistan tué dans une frappe US

    © Photo. U.S. Marine / Reece Lodder
    International
    URL courte
    1436970

    Un raid de l'armée américaine a éliminé Abdul Rahman, chef de Daech pour la province afghane de Kounar, considéré comme le principal candidat pour succéder à Abou Sayed abattu en juillet.

    Les forces armées américaines ont annoncé dimanche avoir tué un haut responsable du groupe Daech en Afghanistan, ainsi que d'autres chefs locaux de l'organisation, lors d'une frappe menée jeudi dans le nord-est du pays.

    Le commandant des forces américaines en Afghanistan, général John Nicholson, cité par l'AFP, a précisé que le raid avait tué Abdul Rahman qui, selon lui, était le chef de la branche de Daech en Afghanistan pour la province de Kounar, connue sous l'appellation d'EI-Khorasan.

    «La mort d'Abdul Rahman porte un nouveau coup au haut commandement de l'EI-Khorasan», a déclaré le général Nicholson dans un communiqué, ajoutant que trois autres chefs du groupe avaient été tués lors du raid mené dans le district de Darah-Ye Pech, dans la même province.

    Selon lui, Abdul Rahman était «l'émir» du groupe pour la province de Kounar et il était le «principal candidat» pour succéder à Abou Sayed dont l'élimination a été annoncée au mois de juillet par l'armée américaine.

    Abou Sayed était le troisième émir du groupe terroriste en Afghanistan à être abattu par Washington et Kaboul, après Hafiz Sayed Khan l'an dernier et Abdul Hasib fin avril.

    Lire aussi:

    16 civils, dont 10 enfants, tués dans des affrontements en Afghanistan
    Les États-Unis prêts à revenir en Afghanistan ?
    Washington prêt à adopter une nouvelle stratégie pour ses troupes en Afghanistan
    Plus de 235 otages civils libérés par les talibans dans le nord de l'Afghanistan
    Enlèvements en Afghanistan: business juteux ou instrument de pression?
    Tags:
    chef terroriste, élimination, raid, armée, Etat islamique, Afghanistan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik