Ecoutez Radio Sputnik
    Le métro de Pyongyang

    Corée du Nord: les sanctions de l’Onu risquent de provoquer un chômage massif

    © Sputnik. Илья Питалев
    International
    URL courte
    728184448

    Les nouvelles sanctions adoptées par le Conseil de sécurité de l’Onu contre la Corée du Nord pourraient avoir un impact sur la vie des gens ordinaires, notamment provoquer chômage et pénuries alimentaires, selon un haut fonctionnaire nord-coréen réfugié aux États-Unis.

    Ri Jong Ho, haut fonctionnaire nord-coréen transfuge, a déclaré à Kyodo News que les nouvelles sanctions de l'Onu ne mettront pas un terme aux ambitions nucléaires du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un. Cependant elles risquent de toucher les habitants du pays, provoquant chômage et pénuries alimentaires.

    « C'est un coup très dur, jusqu'à présent il n'y a jamais rien eu de pareil. La Corée du Nord tentera la contrebande, mais les nouvelles sanctions sont beaucoup plus difficiles à contourner », estime M. Ri qui a fait défection en 2014 et s'est réfugié aux États-Unis.

    De l'avis de cet ancien membre du très secret Bureau 39 du Parti des travailleurs de Corée responsable de collecter des recettes en devises afin de financer des activités illicites, la Corée du Nord perdra environ 1,7 milliard de dollars suite aux sanctions.

    Cependant, il pense que le dirigeant nord-coréen n'abandonnera pas le programme nucléaire et balistique « par crainte pour la stabilité du régime ».

    Ri Jong Ho a ajouté que les États-Unis seraient responsables pour les souffrances du peuple nord-coréen.

    Le 5 août, le Conseil de sécurité de l'Onu a adopté la résolution durcissant les sanctions à l'encontre de Pyongyang. L'initiative a été soutenue par les 15 États y siégeant, dont la Russie et la Chine.

    Le document introduit notamment une interdiction sur les exportations nord-coréennes de toute une série de minéraux et d'aliments, dont le charbon, le fer, le plomb et les fruits de mer, ce qui permettra de réduire de un milliard de dollars les recettes de Pyongyang qui atteignent actuellement près de trois milliards de dollars. Le texte de la résolution contient d'autres restrictions, y compris des mesures à l'encontre de personnes morales et physiques liées aux programmes nucléaires et de missiles de la Corée du Nord.

    Les sanctions font suite aux tests de missiles effectués par Pyongyang.

    Lire aussi:

    Pyongyang brandit la menace «physique» suite aux sanctions de l’Onu
    Sanctions de l’Onu contre Pyongyang: un signal à tous les adeptes des solutions militaires
    Le Sénat US approuve de nouvelles sanctions contre la Russie, la Corée du Nord et l'Iran
    L’impasse des sanctions américaines contre la Corée du Nord
    Corée du Nord: malgré les sanctions, la croissance du PIB au plus haut
    Tags:
    pénuries, chômage, sanctions, Parti des travailleurs de Corée (PTC), Kim Jong-un, Corée du Nord, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik