Ecoutez Radio Sputnik
    Charlottesville

    Le maire de Charlottesville critique Trump pour la montée de l’extrémisme aux USA

    © AP Photo/ Steve Helber
    International
    URL courte
    9939014

    Après la tragédie à Charlottesville qui a emporté la vie d'une personne et fait de nombreux blessés, le maire de la ville, Mike Signer, a accusé le Président américain de l’augmentation des idées radicales.

    Selon le maire de Charlottesville, Mike Signer, Donald Trump est responsable de la montée des mouvements extrémistes, qui a entraîné les affrontements entre militants d'extrême-droite et antiracistes dans la ville, a annoncé la chaîne CNN.

    «Regardez la campagne qu'il a menée, regardez son intention de flirter avec des groupes prônant la suprématie de la race blanche, avec des nationalistes blancs, des groupements antisémites», a-t-il souligné.

    Et d'ajouté que, de l'autre côté, il faut prendre en compte de nombreuses tentatives avortées visant à les «condamner, critiquer, les faire taire».

    Samedi 12 août, Charlottesville a été le théâtre d'affrontements entre des militants d'extrême-droite et des antiracistes. Un véhicule a foncé sur un groupe d'opposants au rassemblement nationaliste, faisant un mort et une trentaine de blessés.

    La droite radicale américaine, y compris des néo-nazis et des membres du Ku Klux Klan, ont manifesté leur mécontentement suite au retrait d'une statue du général Robert Lee, le chef des armées sudistes lors de la guerre de Sécession (1861-1865). Vivant en Virginie, il dirigeait plusieurs armées de la Confédération, dont le régime était favorable à l'esclavage. Pourtant, le général Lee lui-même était opposé à l'esclavage.

    Lire aussi:

    Charlottesville: deux morts dans le crash d’un hélicoptère de police
    Melania Trump appelle à cesser les violences à Charlottesville
    Djihadisme: une mosquée radicale de Berlin fermée
    Quatre mosquées d'Ile-de-France fermées pour «idéologie radicale»
    L'opposition radicale a empêché l'acheminement de l'aide humanitaire à Alep
    Tags:
    émeutes, manifestation, Charlottesville, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik