International
URL courte
517
S'abonner

L’attaque «terroriste» de dimanche dernier dans un restaurant de Ouagadougou, capitale burkinabè, a fait au moins une victime de nationalité française.

Au moins un ressortissant français a trouvé la mort dans l’attaque du café-restaurant Istanbul, situé à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso, selon l’AFP se référant au parquet de Paris. 

Paris a ouvert une enquête antiterroriste pour assassinat. L’enquête a été confiée à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) et à la Direction centrale de la police judiciaire.

Le Président du Burkina Faso Roch Marc Christian Kaboré a fermement condamné «l'attentat ignoble» et a promis que le pays résisterait au «terrorisme», a-t-il annoncé sur sa page Twitter.

Le chef de l’État français Emmanuel Macron a également condamné «l'attaque terroriste» à Ouagadougou, ajoutant que la France demeurera engagée aux côtés des pays de la région du Sahel pour lutter contre les groupes terroristes, indique un communiqué de l’Élysée.

Trois hommes en voiture se sont arrêtés dimanche soir devant le restaurant Istanbul, dans le centre-ville de Ouagadougou, et ont ouvert le feu sur les clients assis sur la terrasse. On dénombre au moins 18 victimes et 8 blessés.

Lire aussi:

Une manif au Mali en marge d’une visite de Macron
L’UE choisit-elle les bons partenaires pour en finir avec le terrorisme?
Les pays africains demandent à l’UE 50 M EUR pour créer des forces antiterroristes
Vers vingt ans de présence française au Mali?
Prise d'otages au Mali: reportage exclusif à 200 mètres de l'hôtel
Tags:
attaque, victimes, Ouagadougou, Burkina Faso, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook