International
URL courte
2139
S'abonner

Donald Trump a assuré par téléphone au Premier ministre japonais Shinzo Abe que les États-Unis étaient prêts à répondre à toute menace à son pays ou à ses alliés de la part de la Corée du Nord.

La Maison-Blanche a annoncé qu'au cours d'un entretien téléphonique avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe le Président américain avait affirmé que les États-Unis étaient prêts à contrer toute menace de Pyongyang à leur encontre ou à l'encontre de leurs alliés.

«Les États-Unis sont prêts à défendre et à répondre à toute menace ou action prise par la Corée du Nord contre les États-Unis ou leurs alliés, la Corée du Sud et le Japon», a déclaré la Maison-Blanche citée par Reuters.

La semaine dernière, l'agence officielle nord-coréenne KCNA a annoncé que les militaires nord-coréens envisageaient la possibilité d'une frappe de missiles contre les sites militaires américains de Guam, dans l'ouest de l'océan Pacifique.

Donald Trump a promis pour sa part «le feu et la colère» à Pyongyang s'il menaçait de nouveau son pays. Il s'est aussi dit prêt à une riposte militaire aux actions «irréfléchies» nord-coréennes.

La Corée du Nord n'a pas tardé à réagir, menaçant de tirer des missiles balistiques stratégiques à moyenne et longue portée Hwasong-12 contre les bases militaires américaines situées sur l'île de Guam, dans le Pacifique, si Washington poursuivait ses pressions.

Donald Trump a alors appelé Pyongyang à reprendre ses esprits pour éviter des problèmes «qu'aucune nation n'a jamais eus».

Les menaces de Pyongyang ont inquiété les pays voisins de la Corée du Nord. Selon les médias japonais, Tokyo envisage de déployer des missiles intercepteurs supplémentaires PAC-3 (Patriot) dans les régions du pays que les missiles balistiques nord-coréens survoleront avant d'atteindre Guam.

Lire aussi:

Trump et Kim Jong-un luttent pour le titre du «plus fou du monde», selon Stephen King
Le Pentagone avertit Kim Jong-un contre des actions menant à la destruction de son peuple
Kim Jong-un: la totalité du territoire US est à portée du Hwasong-14
Les USA préparent l'île de Guam à une éventuelle frappe nucléaire de la Corée du Nord
Trump n'a fixé aucune «ligne rouge» à Pyongyang
Tags:
menaces, défense, Donald Trump, Shinzo Abe, Corée du Nord, Corée du Sud, Japon, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik