Ecoutez Radio Sputnik
    Kim Jong-un

    Péninsule coréenne: il est temps de se calmer, selon un sénateur russe

    © REUTERS / KCNA
    International
    URL courte
    14150
    S'abonner

    Sur fond de tensions accrues autour de la péninsule coréenne, un sénateur russe appelle les parties en conflit au calme et à se limiter à des rapports, sans passer à l’acte.

    Dans la situation qui prévaut dans la péninsule coréenne, il vaut mieux se limiter au rapport sur une éventuelle frappe contre Guam présenté par les militaires à Kim Jong-un, a écrit mardi sur son compte Twitter le sénateur russe Alexeï Pouchkov.

    Le leader nord-coréen avait ordonné aux militaires d'être prêts à effectuer une frappe à tout moment s'il prenait une telle décision. Il a également pris connaissance des plans de l'armée concernant les tirs de missiles contre Guam.

    «Le leader de la Corée du Nord a pris connaissance d'un rapport sur la disponibilité [de son armée] à effectuer des essais nucléaires près de Guam. Le mieux serait de se limiter à ce rapport. Il est temps de se calmer», a écrit M.Pouchkov.

    Malgré les sanctions de l'Onu, Pyongyang continue ses tests de missiles sous prétexte de protéger le pays d'une agression militaire des États-Unis et de leurs alliés. La semaine dernière, Washington et Pyongyang ont échangé une série de menaces. Les militaires nord-coréens examineraient la possibilité de tirer des missiles contre les bases américaines dans l'île de Guam, dans le Pacifique.

    «S'il prononce encore une menace ouverte ou s'il fait quoi que ce soit en visant Guam ou un autre site sur le territoire des États-Unis ou de leurs alliés, il le regrettera vraiment et rapidement», a indiqué pour sa part Donald Trump.

    Lire aussi:

    Trump: Pyongyang risque d'avoir des problèmes «qu'aucune nation n'a jamais eus»
    Pyongyang menace de tirer des missiles contre les bases US de Guam dès la mi-août
    Le Pentagone envisage une frappe préventive contre les bases nord-coréennes
    Selon Trump, les USA sont prêts à défendre leurs alliés contre les menaces de Pyongyang
    Kim Jong-un ordonne à ses troupes d'être prêtes à effectuer une frappe à tout moment
    Tags:
    nucléaire coréen, Alexeï Pouchkov, Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik