Ecoutez Radio Sputnik
    Sept-Sorts

    Les internautes sur le drame en Seine-et-Marne: «Ce n’est pas un suicide mais un attentat»

    © AFP 2017 Jacques Demarthon
    International
    URL courte
    1117831642

    Alors que les autorités françaises favorisent la version du suicide en parlant du drame qui s’est produit lundi soir dans une pizzeria en Seine-et-Marne, faisant au moins un mort et plusieurs blessés, les internautes, en colère, dénoncent un attentat qui pourrait, à leur avis, avoir été perpétré par un membre présumé de Daech.

    «Ce n'est pas un suicide mais un attentat», les internautes sont unanimes lorsqu'ils évoquent la tragédie qui s'est déroulée lundi soir dans une pizzeria de Sept-Sorts, en Seine-et-Marne, où une automobile a volontairement embouti la devanture du bâtiment, fauchant la vie d'une fillette de 13 ans et faisant 12 blessés, dont 4 grièvement. Bouleversés mais pas moins en colère pour autant, les internautes fustigent les autorités qui rejettent la piste terroriste en faveur d'un suicide considéré comme «acte délibéré».

    ​Néanmoins, malgré la version officielle de la tragédie, les internautes prônent plutôt l'hypothèse de l'attentat.

    Furieux, les internautes taclent les médias qui continuent de garder le silence sur l'identité de l'assaillant.

    D'autres trouvent qu'examiner la voiture de l'assaillant plutôt que de se pencher sur son identité est pour le moins curieux.

    ​​Pour beaucoup, cette attaque aurait pu être orchestrée par un membre de Daech.

    ​Suicide ou attentat, quoi qu'il en soit, la terminologie n'a plus tellement d'importance lorsqu'il s'agit d'un meurtre.

    ​Une voiture a foncé intentionnellement dans une pizzeria de la commune de Sept-Sorts (Seine-et-Marne), lundi 14 août vers 20h15, heure locale, tuant une jeune fille de 13 ans et blessant grièvement 12 personnes. La police a rapidement intercepté le conducteur et l'a placé en garde à vue. Aucune arme ni explosif n'a été retrouvé dans son véhicule. Selon BFMTV, qui cite le porte-parole du ministère de l'Intérieur, le conducteur, un homme de 32 ans, aurait déclaré aux gendarmes avoir tenté de se suicider la semaine dernière. L'homme n'était «pas connu des services de renseignements» ni des services de police. Le procureur adjoint de Meaux a déclaré qu'il ne s'agissait pas d'une attaque terroriste.

    Lire aussi:

    Seine-et-Marne: une voiture fonce intentionnellement dans une pizzeria, au moins un mort
    Ce que l’on sait au lendemain du drame en Seine-et-Marne qui a tué une fillette de 13 ans
    Soldates kurdes engagées contre Daech: «J'ignore combien j'en ai tué. Mais beaucoup»
    Daech préparait des attentats à Moscou avec l’explosif «la mère de Satan»
    Pourquoi le système de financement de Daech via eBay est efficace
    Tags:
    blessés, suicide, attentat, victimes, police, Seine-et-Marne, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik