Ecoutez Radio Sputnik
    Corée du Nord

    Berlin soutient l’initiative russo-chinoise pour la désescalade sur la péninsule coréenne

    © Sputnik . Ilya Pitalev
    International
    URL courte
    Nucléaire coréen (374)
    18251

    Dans un entretien téléphonique avec son homologue chinois Wang Yi, le chef de la diplomatie allemande a indiqué que Berlin voyait d’un bon œil l’appel lancé par Moscou et Pékin à cesser simultanément les tirs nord-coréens et les exercices militaires conjoints menés par Washington et Séoul.

    Berlin soutient le projet de la «retenue réciproque» déposé par Moscou et Pékin la semaine dernière et qui vise à baisser les tensions sur la péninsule coréenne, a indiqué le ministre allemande des Affaires étrangères Sigmar Gabriel lors de négociations téléphoniques avec son homologue chinois Wang Yi, cité par un communiqué publié sur le site de la diplomatie chinoise.

    «L'Allemagne apprécie hautement le rôle important que la Chine joue dans le règlement du problème nucléaire sur la péninsule coréenne», a-t-il fait savoir.

    Selon M.Gabriel, «Berlin se dit prêt à poursuivre son travail avec la Chine et à promouvoir conjointement le règlement pacifique» de la crise. Le chef de la diplomatie allemande a par ailleurs appelé toutes les parties à tirer les leçons de l'histoire afin «d'empêcher les tensions sur la péninsule» d'échapper au contrôle.

    La Russie et la Chine ont par le passé appelé à l'arrêt simultané des tirs nord-coréens et des exercices militaires conjoints menés par Washington et Séoul.
    Mardi, Pékin a répété qu'il était temps de revenir à la table des négociations et a appelé, à côté de Moscou, «toutes les parties impliquées, avec le soutien de la communauté internationale, à se diriger vers la mise en place d'un dialogue», d'après le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi.

    Dossier:
    Nucléaire coréen (374)

    Lire aussi:

    Et si la Corée du Sud devait protéger les USA des missiles de Pyongyang?
    Moscou: la situation autour de la Corée du Nord proche d’un éventuel conflit armé
    Corée du Nord: les sanctions de l’Onu risquent de provoquer un chômage massif
    Le risque de guerre USA-Corée du Nord est élevé, selon Lavrov
    Corée du Nord: 3,5 millions de volontaires pour combattre les États-Unis
    Tags:
    Chine, Russie, Allemagne, Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik