Ecoutez Radio Sputnik
    Kiev

    Ingérence dans les élections US: le Bureau anticorruption de l'Ukraine attaqué en justice

    © REUTERS/ Gleb Garanich
    International
    URL courte
    5210

    Un député du Parlement ukrainien a intenté une action en justice contre le Bureau anticorruption de l’Ukraine en raison d’une ingérence présumée de Kiev dans la campagne présidentielle américaine.

    Le Bureau du Procureur général de l'Ukraine a lancé des poursuites judiciaires contre le Bureau national anticorruption de l'Ukraine (NABU) en raison d'une ingérence ukrainienne dans les élections présidentielles aux États-Unis, relate le portail d'actualité Obozrevatel.

    À en croire l'initiateur de la requête et le député de la Rada suprême (Parlement ukrainien), Andrii Derkatch, les démarches du NABU auraient nui aux relations bilatérales entre Washington et Kiev, peut-on lire sur sa page Facebook.

    «L'Ukraine s'est révélée un partenaire peu fiable aux yeux des États-Unis. Les contacts bilatéraux au plus haut niveau ont été suspendus complètement pendant un certain temps, alors que l'assistance financière a considérablement été réduite», a-t-il déploré.

    Pour appuyer ses dires, le député a rappelé que les États-Unis avaient initialement envisagé d'accorder à l'Ukraine 570 millions de dollars d'aide pour l'année 2018. Cependant, le niveau d'aide a été réduit par la suite de 69%, soit à 177 millions de dollars, dans le nouveau projet du budget, a-t-il expliqué, tout en soulignant que le soutien des États-Unis revêtait une importance capitale pour Kiev.

    «Seulement une procédure d'enquête transparente et approfondie à ce sujet pourra rétablir la confiance des États-Unis vis-à-vis de l'Ukraine», a-t-il conclu.

    Récemment, le Bureau a révélé de grands scandales de corruption, notamment lorsqu'en août ses enquêteurs ont pris en flagrant délit un juge de Kiev, considéré comme proche du pouvoir, en train d'accepter un pot-de-vin de 150.000 dollars (environ 134.000 euros).

    Le Bureau est également en charge de l'enquête sur la comptabilité secrète du parti de l'ancien Président Ianoukovitch. Cette comptabilité a fait figurer Paul Manafort, le directeur de campagne de Donald Trump, comme destinataire de versements cumulant un montant de 12,7 millions de dollars (11,35 millions d'euros) de 2007 à 2012, sans que l'on sache avec certitude s'il a touché cet argent.

    Pour rappel, la Maison-Blanche avait précédemment accusé Kiev d'ingérence dans la présidentielle aux États-Unis en 2016. Selon la porte-parole Sarah Sanders, «le Comité national démocrate avait collaboré avec l'ambassade ukrainienne dans l'espoir de trouver des informations compromettantes» sur leurs rivaux. De nombreux documents prouvent l'existence des liens entre le comité et l'ambassade, d'après elle.

    L'ambassade d'Ukraine a rejeté les accusations avant de noter que Kiev n'avait pris le parti d'aucun des candidats durant la campagne électorale aux États-Unis.

    Lire aussi:

    Une fondation US accuse les Démocrates de collusion avec l’Ukraine
    Les militaires US ont entamé la construction d’une base navale US en Ukraine
    Nadejda Savtchenko appelle à protéger l’Ukraine avec des vaisseaux spatiaux
    Les livraisons US d'armes létales en Ukraine entraîneront une déstabilisation de la région
    Dialogue Russie-USA sur l’Ukraine: Tillerson voit des perspectives
    Tags:
    action en justice, ingérence, enquête, Bureau anticorruption de l'Ukraine, Ukraine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik