Ecoutez Radio Sputnik
    Maria Zakharova

    Spéculer sur le sort des enfants tout «en livrant des substances toxiques aux terroristes»

    © Sputnik . Valery Melnikov
    International
    URL courte
    66701
    S'abonner

    Ayant pris connaissance des déclarations de Damas sur les substances toxiques retrouvées en Syrie et vraisemblablement produites aux États-Unis et au Royaume-Uni, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova a estimé que le comportement de ces deux pays était absolument incompréhensible.

    Après que le vice-ministre syrien des Affaires étrangères, Faisal Mekdad, a affirmé que les substances toxiques retrouvées dans les dépôts d'armes des djihadistes à Alep et aux alentours de Damas auraient été produites par des entreprises britanniques et américaines, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères n'a pas tardé à réagir.

    «Voilà l'engagement en faveur de la loi internationale et le triomphe de la démocratie. Se cacher derrière des photos d'enfants tués tout en livrant des substances toxiques aux terroristes — cela dépasse l'entendement», a écrit Maria Zakharova sur sa page Facebook.

    Plus tôt dans la journée, le vice-ministre syrien des Affaires étrangères, Faisal Mekdad, a annoncé que les substances toxiques découvertes dans les dépôts d'armes des terroristes à Alep et non loin de Damas témoignaient du fait qu'elles auraient été transportées depuis les États-Unis et le Royaume-Uni.

    Le Conseil de sécurité de l'Onu a récemment examiné le nouveau rapport de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), qui a confirmé l'utilisation de gaz sarin contre le village syrien de Khan Cheikhoun. Le document a été remis à la commission conjointe mise en place par l'OIAC et l'Onu, qui est chargée d'établir les responsables de l'attaque.

    Lire aussi:

    Syrie: des militaires russes aident l'armée à mener une opération aéroportée unique
    Syrie: la Turquie prépare-t-elle une opération à Idlib?
    Du Liban vers la Syrie: la 2e étape de l'évacuation d'extrémistes aurait débuté
    Pentagone: Damas n’a pas utilisé d’armes chimiques depuis avril dernier
    Margaret Thatcher, 1ère personnalité politique qui a failli employer des armes chimiques
    Tags:
    dépôt d'armes, extrémistes, matières toxiques, livraisons, Damas, Royaume-Uni, Moscou, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik