Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine et Donald Trump

    Au baromètre de la confiance internationale, Poutine bat Trump

    © REUTERS / Carlos Barria
    International
    URL courte
    16470

    Selon un récent sondage, la cote de confiance de Vladimir Poutine dans le monde est plus élevée que celle de Donald Trump. Qui plus est, cela est vrai dans de nombreux pays traditionnellement considérés comme alliés des États-Unis!

    Les habitants de nombreux pays font plus confiance au Président russe Vladimir Poutine qu’à son homologue américain Donald Trump. C’est ce qu’il ressort d’un sondage publié par le Pew Research Center, un centre de recherche américain.

    Les activités de M.Poutine dans le domaine des relations internationales sont jugées comme étant meilleures que celles de M.Trump par les habitants de 22 pays, les personnes interrogées dans 13 autres pays sont d’un avis contraire.

    La différence entre le Président russe et le numéro un américain est la plus impressionnante en Grèce et au Liban (31%). Au Vietnam, les deux Présidents bénéficient d’un soutien important — 79% font confiance Vladimir Poutine et 58% à Donald Trump, mais M.Poutine est toutefois de 21% plus populaire que M.Trump.

    Confidence in Putin vs. Trump

    Chose étonnante, les habitants de nombreux pays traditionnellement considérés comme alliés des États-Unis apprécient les activités de M.Poutine plus que celles de M.Trump. En Allemagne, 25% des sondés approuvent M.Poutine contre 11% pour M.Trump. Le Président russe devance également son homologue américain en Corée du Sud (27% contre 17%), en France (18% contre 14%), au Japon (28% contre 24%) et en Italie (26% contre 25%).

    Les Espagnols sont les moins enclins à faire confiance aux dirigeants russe et américain, mais M.Poutine est aussi plus populaire auprès d’eux (7% contre 5% pour Trump).

    Le Président Trump bénéficie d’un petit avantage dans plusieurs pays alliés des États-Unis: en Australie (29% contre 27% pour Vladimir Poutine), au Canada et au Royaume-Uni (22% contre 19%). Le chef de la Maison-Blanche est beaucoup plus populaire que M.Poutine en Israël (28% de différence) et au Nigeria (19% de différence).

    Les organisateurs du sondage ont également interrogé les habitants de 21 pays sur leurs préférences idéologiques. Dans 11 pays, plus de personnes de droite que de gauche préfèrent M.Poutine à M.Trump, surtout en Italie (39% contre 24%), en Grèce (62% contre 47%) et en Australie (33% contre 19%).

    Selon le sondage, la plupart des personnes interrogées ne considèrent pas que la Russie constitue la principale menace pour leur pays. Les sondés sont plutôt d’un autre avis en Pologne (65%) et en Turquie (54%). La Russie est considérée comme une menace par 49% des sondés en Jordanie, 47% aux États-Unis et en Espagne, 45% en France, 44% aux Pays-Bas et 43% au Royaume-Uni.

    Most do not see Russia as a major threat to their country

    La Russie ne fait pas peur aux Vietnamiens où seuls 11% la considèrent comme une menace pour leur pays, aux Sénégalais (16%), aux Colombiens (19%) et aux Péruviens (19%).

    Ce sondage a été réalisé dans 37 pays entre février et avril 2017 auprès de personnes de plus de 18 ans. Les organisateurs ont utilisé des méthodes d’étude différentes — sondage téléphonique ou à domicile. Le nombre des personnes interrogées dans les différents pays varie entre 987 et 1.505 et la marge d’erreur statistique se situe entre 3% et 4,44%.

    Lire aussi:

    Les «Poutine» et les «Trump», rois de ventes aux USA
    «Courage, bro!»: une photo de Poutine apparaît sur le bâtiment de Trump
    Une députée US menace de destituer Trump, puis… Poutine (vidéo)
    Poutine de plus en plus populaire aux États-Unis
    Vladimir Poutine, 6e homme le plus populaire du monde
    Tags:
    cote de confiance, sondage, Pew Research Center, Donald Trump, Vladimir Poutine, Pérou, Colombie, Sénégal, Vietnam, Royaume-Uni, Italie, Espagne, Corée du Sud, Canada, Grèce, Australie, Liban, Japon, France, Allemagne, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik