International
URL courte
11270
S'abonner

Le fait que les Taliban afghans aient récemment adressé à Donald Trump une lettre demandant à Washington de retirer ses troupes d'Afghanistan prouve que les États-Unis sont devenus une «superpuissance perdante», estime le sénateur russe Alexeï Pouchkov.

Le sénateur russe Alexeï Pouchkov a qualifié les États-Unis de «superpuissance perdante», en raison des appels adressés à Washington à retirer complètement ses troupes d'Afghanistan.

«On adresse aux États-Unis des appels à quitter l'Afghanistan. Bush a commencé la guerre, Obama a menti et ne l'a pas cessée, Trump se retrouve coincé. La superpuissance perdante», a écrit le sénateur sur Twitter.

Cette semaine, les Taliban afghans ont adressé à Donald Trump une lettre demandant aux États-Unis de retirer leurs troupes d'Afghanistan.

La lettre des taliban se termine en disant que le conflit afghan prendra fin avec le retrait des troupes étrangères:

«Tout le monde comprend maintenant que le principal moteur de la guerre en Afghanistan est l'occupation étrangère».

Des médias avaient précédemment annoncé l'intention des autorités américaines de remplacer les militaires de carrière en Afghanistan par des mercenaires et d'en déployer près de 5.500 dans le pays. La réalisation de ce plan, qui prévoit également le déploiement de 90 avions militaires, coûterait à Washington près de 10 milliards de dollars.

Les États-Unis mènent une opération militaire en Afghanistan depuis 2001. Selon le président de la commission du Sénat américain des forces armées John McCain, Washington perd cette guerre et l'armée afghane essuie des pertes inadmissibles.

Lire aussi:

L’armée US pourrait quitter l'Afghanistan après les élections du Congrès
Moscou appelle Washington à retirer ses troupes de l’Afghanistan
Les États-Unis prêts à revenir en Afghanistan?
Washington prêt à adopter une nouvelle stratégie pour ses troupes en Afghanistan
Trump appelle à limoger le commandant des forces US en Afghanistan
Tags:
Alexeï Pouchkov, retrait, Taliban, Afghanistan, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook