Ecoutez Radio Sputnik
    La Mecque

    Éclaircie dans la crise du Golfe: Ryad rouvre sa frontière aux pèlerins qataris

    © AP Photo/ Mosa'ab Elshamy
    International
    URL courte
    431660

    Le roi Salmane d'Arabie saoudite a ordonné l'ouverture de la frontière saoudienne pour permettre aux Qataris d'effectuer le pèlerinage annuel de La Mecque. L'ouverture du poste frontalier marque le premier signe d'apaisement dans les vives tensions qui règnent dans la région depuis deux mois et demi.

    L'Arabie saoudite rouvrira sa frontière avec le Qatar pour permettre aux Qataris d'effectuer le Hadj, le pèlerinage à La Mecque qui se déroulera cette année entre fin août et début septembre, rapporte l'agence de presse officielle saoudienne SPA.

    Selon l'agence, des avions saoudiens transporteront les pèlerins qataris à Djeddah aux frais de l'Arabie saoudite.

    Les pèlerins qataris pourront également se rendre en Arabie saoudite en passant par deux aéroports, ajoute SPA, citée par Reuters, qui précise que la décision de rouvrir partiellement la frontière avec le Qatar a été prise lors d'une réunion entre le prince héritier saoudien, Mohammed bin Salmane, et un émissaire de Doha, Cheikh Abdoullah bin Ali bin Abdoullah bin Jassim al Thani.

    Le ministre qatari des Affaires étrangères, Cheikh Mohamed bin Abdoulrahmane al Thani, s'est félicité de la décision saoudienne:

    «Bien que les ressortissants du Qatar aient été exclus du Hadj pour des raisons politiques, et que ce soit pour des raisons politiques qu'on les autorise, nous nous félicitons de cette décision, qui constitue un pas en avant pour mettre fin au blocus imposé à mon pays».

    Les autorités qataries avaient accusé le mois dernier Ryad de menacer le pèlerinage à La Mecque et de l'utiliser à des fins politiques en refusant de garantir la sécurité des pèlerins.

    L'Arabie saoudite, l'Égypte, les Émirats arabes unis et Bahreïn ont rompu le 5 juin leurs relations diplomatiques et économiques avec le Qatar, accusant l'émirat de soutenir des organisations terroristes et de se rapprocher de l'Iran, ennemi juré de Ryad. Doha rejette ces accusations.

    Lire aussi:

    Qatar: quel rôle réserver à l’Iran dans la résolution de la crise?
    Pourquoi les positions des Émirats et de l'Arabie saoudite diffèrent sur le Qatar?
    Crise du Qatar: les responsables du blocus «en pleine désorganisation»
    Le Qatar a suffisamment de ressources pour supporter le blocus
    Les USA modernisent leur centre de commandement au Qatar
    Tags:
    pèlerinage, frontière, Arabie Saoudite, Qatar
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik