International
URL courte
Situation en Syrie (été 2017) (114)
3141
S'abonner

Des comités locaux de réconciliation pourraient être créés dans les zones de désescalades en Syrie, composés de représentants du gouvernement et de l'opposition armée.

Le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie propose de créer, dans les zones de désescalade, des comités locaux de réconciliation composés de représentants du gouvernement et de l'opposition armée, a annoncé le commandant adjoint des troupes russes en Syrie, le général Sergueï Kouralenko, dans une allocution télévisée adressée aux Syriens.

«On propose de créer dans ces régions (zones de désescalade) également des comités de réconciliation locale qui comprendraient des représentants de localités, ceux du gouvernement syrien, ainsi que des leaders de l'opposition dignes de confiance», a expliqué le général russe.

À l'heure actuelle, trois zones de désescalade existent en Syrie: une au nord de la ville de Homs, la deuxième à la Ghouta orientale et la troisième à la frontière entre la Syrie et la Jordanie. Par ailleurs, la Russie, la Turquie et l'Iran examinent la possibilité de créer une quatrième zone de désescalade dans la Province d'Idlib.

Le conflit armé en Syrie dure depuis mars 2011 et a déjà fait, selon l'Onu, plus de 220.000 morts.

Dossier:
Situation en Syrie (été 2017) (114)

Lire aussi:

Une nouvelle zone de désescalade sera mise en place dans la province d'Homs
La zone de désescalade en Syrie, exemple de coopération efficace entre Russie-USA
Ghouta orientale: un premier convoi humanitaire dans la zone de désescalade
Défense russe: un accord avec l’opposition sur une zone de désescalade de Ghouta orientale
Israël s'oppose à un contrôle russe dans la zone de désescalade dans le Sud de la Syrie
Tags:
comités de réconciliation, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Sergueï Kouralenko, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook