International
URL courte
9018
S'abonner

Délogés de Mossoul, les extrémistes de Daech se sont réfugiés dans la province d'al-Anbar, dans l'Ouest du pays. L'afflux des terroristes pousse les civils à fuir en toute hâte.

La ville de Routba, dans la province irakienne d'al-Anbar, se vide peu à peu de ses habitants: rien qu'au cours de la semaine dernière 2.500 personnes — principalement des femmes et des enfants — ont abandonné cette agglomération, a fait savoir à Sputnik le maire, Imad al-Doulaimi.

«Après la libération de Mossoul de Daech, beaucoup de terroristes sont arrivés dans cette partie de l'Irak. En outre, affluent ici les terroristes qui ont connu une défaite en Syrie. Actuellement, la province d'al-Anbar est considérée comme l'endroit le plus dangereux du pays», a-t-il expliqué.

Et d'ajouter que se servant des civils comme de boucliers humains, les terroristes les empêchent de fuir. Cette tactique de Daech freine l'avancée des forces armées irakiennes et de leurs alliés.

Lire aussi:

Des filières de financement de Daech en Irak et en Turquie
L’Irak abrite toujours quelque 7.000 partisans de Daech
Irak: une usine d'engins explosifs de Daech décelée à Mossoul (vidéo)
L'Irak proclame la victoire sur Daech à Mossoul
Irak: le fossé entre Chiites et Sunnites aboutirait à la création d’un «nouveau Daech»
Tags:
fuite, civils, Etat islamique, Al-Anbar, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook