Ecoutez Radio Sputnik
    La ville d'Idlib

    Moscou, Ankara et Téhéran discutent de la création d’une zone de désescalade à Idlib

    © REUTERS/ Ammar Abdullah
    International
    URL courte
    6946180

    Les délégations russe, turque et iranienne se sont mises d’accord début mai pour créer quatre zones de désescalade sur le territoire syrien. Trois d’entre elles sont déjà opérationnelles. Les trois pays mènent actuellement des discussions sur la création de la quatrième dans la province d’Idlib.

    La Russie, la Turquie et l’Iran discutent des modalités de création d’une nouvelle zone de désescalade en Syrie, qui sera située dans la province d’Idlib, a annoncé jeudi la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova.

    «Les experts étudient la création d’une zone de désescalade à Idlib dans le cadre du format d’Astana», a indiqué Mme Zakharova aux journalistes.

    Selon elle, la situation politique et militaire en Syrie est en train de s’améliorer. Mme Zakharova a notamment salué le renforcement du régime de cessez-le-feu et la mise en place des zones de désescalade dans le sud-ouest du pays, en Ghouta orientale et dans le nord de la province de Homs.

    «Les mesures prises conformément au mémorandum du 4 mai et aux accords conclus à Amman et au Caire […] permettent d’espérer une amélioration notable de la situation humanitaire et la réconciliation de la société syrienne», a noté la porte-parole.

    Les délégations russe, turque et iranienne se sont mises d’accord début mai à Astana, au Kazakhstan, pour créer quatre zones de désescalade sur le territoire syrien. À l'heure actuelle, trois zones de désescalade existent en Syrie: une au nord de la ville de Homs, la deuxième à la Ghouta orientale et la troisième à la frontière entre la Syrie et la Jordanie. Par ailleurs, la Russie, la Turquie et l'Iran examinent la possibilité de créer une quatrième zone de désescalade dans la Province d'Idlib.

    Le conflit armé en Syrie dure depuis mars 2011 et a déjà fait, selon l'Onu, plus de 220.000 morts.

    Lire aussi:

    La Russie précise le fonctionnement des zones de désescalade
    L’opposition syrienne cherche à contacter la Russie au sujet de la 4e zone de désescalade
    Les chefs d'état-major russe et américain évoquent les zones de désescalade en Syrie
    Une nouvelle zone de désescalade sera mise en place dans la province d'Homs
    La zone de désescalade en Syrie, exemple de coopération efficace entre Russie-USA
    Tags:
    zone de désescalade, Maria Zakharova, Iran, Russie, Turquie, Syrie, Idlib
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik