International
URL courte
Double attentat à la voiture-belier en Espagne du 17 août 2017 (58)
6512
S'abonner

Au moins 26 Français figurent parmi les personnes blesseés lors de la double attaque qui a frappé l'Espagne dans la nuit de jeudi à vendredi.

Vingt-six Français ont été blessés jeudi, dont au moins 11 gravement, dans l'attentat à la fourgonnette de Barcelone, qui a fait au moins 13 morts, a annoncé vendredi le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian dans un communiqué.

«Je me rendrai dans la journée à Barcelone afin de rendre visite aux victimes françaises de cet acte lâche et d'assurer du soutien de la France le peuple et les autorités espagnols», a précisé le chef de la diplomatie française.

«Afin de répondre à l'urgence, j'ai demandé à ce que des professionnels de la santé soient dépêchés sur place», a-t-il ajouté.   «Les premiers arrivent aujourd'hui pour fournir un soutien psychologique et assister les familles des victimes. Des renforts supplémentaires sont prévus».

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a de son côté assuré qu'il n'y avait pas de ramification entre les attentats en Espagne et en France.

Un conducteur a délibérément foncé dans la foule jeudi, sur l'avenue la plus touristique de Barcelone, faisant treize morts et une centaine de blessés. L'attentat a été revendiqué par le groupe djihadiste Daech.

Quelques heures plus tard, vendredi juste après minuit, une nouvelle attaque sur le même mode opératoire a été perpétrée à Cambrils, à 120 km au sud de Barcelone, faisant plusieurs blessés. Les cinq passagers du véhicule ont été abattus par la police catalane.

Dossier:
Double attentat à la voiture-belier en Espagne du 17 août 2017 (58)

Lire aussi:

Daech revendique l'attentat de Barcelone
La Russie condamne l’attaque de Barcelone, «ce crime cruel et cynique contre des civils»
Attentat à la fourgonnette à Barcelone
Attaque de Barcelone: à l’annonce du drame, les taxis ont coupé leurs compteurs
Un véhicule fonce sur trois agents de police à Barcelone
Tags:
attentat, terrorisme, Cambrils, Barcelone
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook