Ecoutez Radio Sputnik
    Un attentat à Barcelone

    Attentats de Barcelone: Driss Oukabir a bien été interpellé

    © Sputnik . Xavier Louengo
    International
    URL courte
    15410

    Un des auteurs présumés de l'attentat de Barcelone ne s'est pas présenté à la police de son propre gré comme annoncé par la presse: il a été interpellé.

    Driss Oukabir, soupçonné auparavant d'avoir perpétré l'attentat de Barcelone, ne s'est pas présenté de son propre gré au commissariat, mais a été interpellé, annonce le journal Periodico.

    Auparavant, il a été annoncé que l'un des deux suspects interpellés après l'attentat de Barcelone était Driss Oukabir, dont les papiers ont été découverts dans la camionnette. Il a été également annoncé qu'une des camionnettes appartenait à Driss Oukabir et qu'il s'est présenté au commissariat de police pour déclarer que ses papiers avaient été volés. Selon lui, le vol aurait été perpétré par son frère cadet, Moussa Oukabir, âgé de 18 ans.

    Selon le quotidien, la police a démenti les informations selon lesquelles Driss Oukabir s'était présenté de son propre gré au commissariat de la ville de Ripoll (Catalogne) après avoir vu sa photo à la télévision. Selon le maire de Ripoll, Jordi Munell, le suspect a été interpellé par les policiers alors qu'il se rendait au commissariat.

    Le quotidien note que les soupçons de la police étaient renforcés par le fait que le suspect avait passé un an dans une prison espagnole pour avoir commis un crime sans lien avec le terrorisme et avait été libéré en 2012.

    Toujours selon le journal, il s'est avéré qu'il y a deux ans, le compte du frère cadet de Driss sur le réseau social Kiwi contenait des annonces radicales.

    Facebook et Instagram ont mis hors ligne les pages des deux frères quelques heures après l'attentat, écrit le journal.

    Lire aussi:

    Un touriste saoudien sur l’attaque de Barcelone: «Le camion roulait à une vitesse folle»
    Barcelone: un homme qui a renversé des policiers retrouvé poignardé
    Barcelone: «Ils disaient d'abord qu'il y avait une bombe, puis évoquaient une fusillade»
    Des chats postés sur Twitter avec le #Barcelone pour atténuer la douleur de la ville
    Attaque de Barcelone: «nous avons pris soin des personnes réfugiées dans l’église»
    Tags:
    attentat, Barcelone, Espagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik