International
URL courte
14844
S'abonner

Les terroristes essuient des pertes importantes en Syrie. Selon le président du parlement syrien Najdat Anzour, la victoire est proche, mais pour ne pas refaire les mêmes erreurs, les Syriens doivent poursuivre les réformes politiques dans leur pays.

La Syrie est sur le point de vaincre les terroristes, mais le prix de cette victoire est très élevé, a déclaré vendredi à Sputnik Najdat Anzour, président du parlement monocaméral syrien.

«La Syrie a reçu une leçon cruelle. Les générations futures doivent s’en souvenir et ne jamais refaire les mêmes erreurs», a indiqué M.Anzour.

Selon lui, les autorités syriennes ont déjà des projets concernant la reconstruction politique du pays après la guerre.

«Nous avons de bons principes et nous allons les appliquer. Le système politique réformé du pays permet à chacun d’influer sur les décisions prises par les autorités», a noté le président du parlement.

Le parlement syrien a ouvert des représentations dans toutes les régions du pays.

«C’est nécessaire pour établir un contact entre le pouvoir et les citoyens. Notre mission consiste à aider les Syriens à résoudre leurs problèmes, à améliorer leur vie et à rétablir l’unité de la société», a conclu M.Anzour.

La Syrie a adopté un projet de la nouvelle Constitution lors d’un référendum le 26 février 2012. Le projet prévoit la suppression de la clause sur le rôle dirigeant du parti Baas, au pouvoir en Syrie depuis 1973, et l’adoption d’un système multipartite. Les élections législatives tenues en Syrie en 2012 et 2016 ont été multipartites.

Lire aussi:

L’éradication du terrorisme en Syrie est primordiale malgré l’élimination du chef de Daech
Assad: la présence des militaires US en Syrie ne contribuera pas à vaincre le terrorisme
Près de 450.000 chrétiens auraient fui le terrorisme en Syrie
La lutte contre le terrorisme en Syrie en est à son stade final
Les prémisses de la victoire sur le terrorisme créées en Syrie
Tags:
réformes, lutte antiterroriste, Najdat Anzour, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook