International
URL courte
Situation en Syrie (été 2017) (114)
0 141
S'abonner

Le cessez-le-feu a été possible dans certaines régions de la Syrie grâce à la collaboration régionale initiée par la Russie, d’après le ministre turc des Affaires étrangères.

Lors de la cérémonie d'inauguration de la 86e édition de la Foire internationale d'Izmir, le ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt Cavusoglu a remercié la Russie pour la collaboration régionale qui a permis d'établir le cessez-le-feu dans certaines régions de Syrie.

«La coopération entre la Russie et la Turquie sur le problème syrien a énormément contribué aujourd'hui à l'établissement du cessez-le-feu partiel. Je voudrais remercier la Russie pour la collaboration mutuelle régionale», a-t-il fait remarquer.

Et de poursuivre:

«Nous nous efforçons, avec la Russie, de normaliser la situation en Syrie. Grâce à cette coopération, nous sommes arrivés à nous mettre d'accord sur une trêve et sur la création de zones de désescalade. Nous en sommes reconnaissants à la Russie», a déclaré M.Cavusoglu.

Actuellement, trois zones de désescalade existent en Syrie: l'une au nord de la ville d'Homs, la deuxième dans la Ghouta orientale et la troisième à la frontière entre la Syrie et la Jordanie.

La police militaire russe a installé aux abords des zones de désescalade des points de passage et des postes d'observation afin d'assurer le cessez-le-feu.

Dossier:
Situation en Syrie (été 2017) (114)

Lire aussi:

L’Armée de l’air d’un pays maghrébin classée première puissance en Afrique par Military Watch Magazine
Un astéroïde frôlera la Terre en septembre, passant cinq fois plus près que la Lune, avertit la NASA
Un homme désigné comme l'un des agresseurs du chauffeur de bus à Bayonne porte plainte
Tags:
zone de désescalade, cessez-le-feu, Mevlut Cavusoglu, Izmir, Turquie, Russie, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook