Ecoutez Radio Sputnik
    Frontière syro-libanaise

    Trois militaires libanais tués par une mine à la frontière syrienne

    © Sputnik. Andrei Stenin
    International
    URL courte
    235018

    Trois soldats libanais ont été tués dimanche dans l'explosion d'une mine dans l'est du pays, à la frontière avec la Syrie.

    Un groupe de militaires libanais a été victime d'une mine terrestre installée par des djihadistes dans une zone frontalière de la Syrie, a annoncé l'agence Al-Watan se référant à un représentant du ministère de la Défense.

    Trois soldats ont péri dans l'attaque, un autre a été blessé. L'explosion s'est produite dans la ville de Ras-Baalbek, la mine avait été placée au bord d'un chemin, d'après l'agence. Le véhicule de patrouille se dirigeait depuis la localité de Douvar el-Najas vers la zone montagneuse de Jaroud Ersal.

    Selon le communiqué de l'armée, la mine n'a pas explosé dans la zone de l'opération lancée samedi, mais dans une autre région de l'est également frontalière de la Syrie en guerre.

    Plus tôt dans la journée de dimanche, l'armée libanaise avait annoncé avoir repris le contrôle de la ville de Ras-Baalbek, le troisième plus important fief de Daech sur le territoire libanais.

    Samedi 19 août, le commandement de l'armée libanaise avait annoncé le début d'une opération militaire contre les djihadistes, fixant pour objectif de libérer 120 kilomètres carrés à la frontière avec la Syrie. En une journée, 30 km2 ont été repris par l'armée.

    Lire aussi:

    Damas et le Hezbollah délogent Daech de la frontière libanaise
    L’armée libanaise reprend 30 km2 à Daech à la frontière syrienne
    Daech capitule face au Hezbollah à la frontière libano-syrienne
    Des missiles anti-char US retrouvés dans un dépôt d'al-Nosra au Liban
    Damas et le Hezbollah poursuivent leur offensive contre Daech
    Tags:
    militaires, victimes, explosion, mine, Syrie, Liban
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik