International
URL courte
160
S'abonner

L’organisateur des attaques meurtrières à la voiture bélier de Barcelone et de Cambrils aurait péri dans la maison à Alkanar lors d’une explosion la veille des attentats, estime le chef de la police catalane.

Abdelbaki Es Satty, ancien imam de Ripoll, considéré comme la figure centrale de la cellule djihadiste responsable des attaques à Barcelone et à Cambrils, figurerait parmi les victimes de l'explosion à Alkanar, la veille des attentats, a-t-on appris ce lundi par le quotidien espagnol El Pais.

«Nous avons retrouvé des restes de deux corps à Alkanar. Tout indique que l'imam de Ripoll comptait parmi les personnes décédées dans la maison», indique le quotidien, se référant au chef de la police catalane, Josep Lluis Trapero.

Deux attentats à la voiture bélier ont été commis à quelques heures d'intervalle en Catalogne, dans le nord-est de l'Espagne, faisant au total 15 morts et une centaine de blessés dans le cœur touristique de Barcelone et dans la station balnéaire de Cambrils.

Le groupe djihadiste Daech a revendiqué jeudi soir l'attentat de Barcelone. L'attaque de Cambrils n'avait pas été revendiquée vendredi matin, mais la police établit un lien avec l'attentat de Barcelone.

Il s'agit du premier attentat revendiqué par Daech en Espagne, mais le pays avait été touché en mars 2004 par le pire attentat islamiste en Europe. Des bombes avaient explosé dans des trains à Madrid faisant 191 morts, une attaque revendiquée par un groupe de la mouvance al-Qaïda.

Lire aussi:

Colis suspect à Barcelone: une évacuation de la rue la Rambla en cours
L’auteur présumé de l’attentat de Barcelone pourrait être en France
Présidence via Twitter, messe à Barcelone ignorée: l’inaction de Macron scandalise le Web
Drame à Barcelone: un Britannique essayait de sauver un enfant qui lui rappelait son fils
Attaque à Barcelone: la mère du dernier auteur en fuite l’appelle à se rendre
Tags:
cellule terroriste, menace terroriste, attentat, terrorisme, police, Etat islamique, Catalogne, Espagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook