International
URL courte
1100
S'abonner

Samedi 19 août le général libanais Ali Qansuh a annoncé le début d’une vaste opération anti-terroriste à la frontière syrienne. L’opération ne prévoit pas de coordination avec le Hezbollah ni avec l’armée syrienne.

Un des chefs de l'armée libanaise, le général Ali Qansuh, a annoncé au cours d'une conférence de presse que l'armée avait entamé une opération anti-terroriste de grande envergure à la frontière syrienne.

Cette opération a pour but de rétablir le contrôle gouvernemental sur tout le territoire libanais jusqu'à la frontière syrienne. Le général a précisé qu'aucune coordination avec le Hezbollah et l'armée syrienne n'était prévue, tout comme d'éventuelles négociations avec Daech. Il a ajouté que les chefs de l'armée espèrent pouvoir libérer le plus vite possible les soldats de l'armée libanaise ayant été capturé par Daech.

Ali Qansuh a estimé que trois groupes de combattants d'un total de 600 hommes se trouvaient sur le territoire du Liban. Les terroristes sont armés de missiles sol-air et de fusils à lunette et se déplacent souvent à moto. Les combats contre les terroristes seront compliqués par le fait qu'ils se cachent dans des cavernes et dans des crevasses situées dans les montagnes.

Le député au parlement libanais Amal Abu Zeid a confié à Sputnik que l'opération menée dans l'intérêt des Libanais se caractérisait par plusieurs particularités.

«Tout d'abord, c'est une décision politique qui a été prise en présence du président et du chef du Conseil supérieur de la défense, sans aucune objection de la part du gouvernement. De plus, il s'agit d'une décision purement libanaise, prise sans aucune influence étrangère», a expliqué ce dernier.

Lire aussi:

Le Liban lance l’offensive contre Daech dans l'est du pays
Les derniers terroristes du Front al-Nosra quittent le Liban
Reportage: Grande victoire d'un petit pays, fin de la présence d'al-Nosra au Liban
Le Liban veut que les réfugiés syriens rentrent chez eux
Du Liban vers la Syrie: la 2e étape de l'évacuation d'extrémistes aurait débuté
Tags:
offensive, Hezbollah, Etat islamique, Ali Qansuh, Liban, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook