International
URL courte
10411
S'abonner

La décision américaine de suspendre dès le 23 août l’octroi de visas «non immigrant» aux citoyens russes n’aura pour résultat que le «rejet des États-Unis» par la plupart des Russes, estime un sénateur.

Si les États-Unis, en décidant de limiter la délivrance des visas d'entrée aux Russes, souhaitaient «punir» le Kremlin, ils se sont trompés dans leur calcul, estime le sénateur russe Alexeï Pouchkov.

L'ambassade américaine suspendra à partir du 23 août l'octroi de visas «nonimmigrant» en Russie, en réaction à la réduction du personnel diplomatique ordonnée par Moscou suite aux sanctions américaines.

L'octroi des visas «nonimmigrant» reprendra à partir du 1er septembre, mais uniquement à Moscou, tandis que les demandes déposées dans d'autres villes russes «resteront suspendues indéfiniment», ont précisé les diplomates américains.

​«Si en suspendant la délivrance de visas aux citoyens russes les États-Unis voulaient «punir» le Kremlin, il s'agit d'une erreur de calcul. Tout cela n'a l'air que d'une vengeance mesquine», a écrit le sénateur dans un tweet.

Selon lui, une telle décision n'aura finalement pour résultat que le «rejet des États-Unis» par la plupart des Russes.

Lire aussi:

Les États-Unis suspendent l’octroi de visas non-immigrant en Russie
Octroi de visas US suspendu: la réponse russe ne tardera pas à venir
Les sanctions ne mettront pas la Russie à genoux
Les sanctions US impuissantes face à la stratégie de Gazprom
Renvoi de diplomates US de Russie: Trump prépare une riposte
Tags:
visas, Alexeï Pouchkov, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook