International
URL courte
37232
S'abonner

Ni les États-Unis, ni la Corée du Sud «ne pourront échapper à des représailles impitoyables et à une punition», a réagi le commandement militaire de l'armée populaire nord-coréenne aux exercices militaires menés par Washington et Séoul.

Le commandement militaire de l'armée populaire nord-coréenne, basé à Panmunjeom, une localité située à moins de 500 mètres de la frontière intercoréenne, a répondu au lancement des manœuvres militaires Ulchi-Freedom Guardian menées par Washington et Séoul non loin de la péninsule de Corée.

Ainsi, les exercices, qualifiés par la partie nord-coréenne de répétition générale avant la guerre, pourraient entraîner de graves conséquences, dont des représailles.

«Après que [les États-Unis et Corée du Sud] ont ignoré nos avertissements qu'ils devraient faire le bon choix et mis en place une provocation militaire dangereuse, ils ne pourront pas échapper à des représailles impitoyables et à une punition», selon un communiqué du commandement militaire nord-coréen.

En outre, les États-Unis doivent garder à l'esprit que la puissance militaire de Pyongyang est «en attente d'un lancement» de missiles, rappellent les militaires Nord-Coréens.

Qui plus est, la «responsabilité des conséquences dévastatrices que provoqueront les exercices militaires incombe entièrement aux États-Unis, qui ont choisi la voie de la confrontation militaire» avec la Corée du Nord, souligne-t-on dans le communiqué transmis par l'agence de presse Kyodo News.

Les manœuvres Ulchi-Freedom Guardian (UFG) organisées par Séoul et Washington ont débuté ce lundi dans un contexte de tensions extrêmes sur la péninsule coréenne. De son côté, Pyongyang a qualifié ces manœuvres de répétition générale avant la guerre et a menacé de riposter par une «frappe impitoyable» contre le territoire américain.

Environ 17.500 militaires américains et 50.000 soldats sud-coréens participeront aux manœuvres conjointes Ulchi-Freedom Guardian prévues pour la période du 21 au 31 août. Ces exercices, organisés en deux étapes, visent à préparer la protection conjointe du sud de la péninsule par les américains et les sud-coréens en cas d'attaque nord-coréenne, notamment nucléaire.

Lire aussi:

Washington et Séoul exacerbent la crise coréenne, les nerfs de Pyongyang résisteront-ils?
La Corée du Nord promet «une frappe impitoyable» que les USA ne pourront pas éviter
En pleine tension avec Pyongyang, Séoul et Washington entament des exercices
Ulchi-Freedom Guardian: exercices militaires conjoints américano-sud-coréens
Tags:
exercices conjoints, États-Unis, Corée du Sud, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook