Ecoutez Radio Sputnik
    Les Afghanes en mini-jupes, raison de la présence accrue des USA en Afghanistan

    Les Afghanes en mini-jupes, raison de la présence accrue des USA en Afghanistan

    © AFP 2019 Loic Venance
    International
    URL courte
    551462

    Le saviez-vous? Une photo de femmes en mini-jupes se promenant à Kaboul, capitale de l’Afghanistan, est devenue un des facteurs clés dans la décision de Donald Trump d’augmenter le nombre de soldats américains déployés en Afghanistan.

    Le conseiller à la Sécurité nationale de Donald Trump, Herbert McMaster, a montré au Président un cliché pris en 1972 à Kaboul représentant trois femmes afghanes portant des mini-jupes.

    The Washington Post relate que cette photo est devenue un des leviers qui ont poussé M.Trump à augmenter l'effectif américain présent sur le sol afghan.

    «Il a donné à M.Trump une image en noir et blanc de 1972 qui représentait des femmes en mini-jupe se baladant à Kaboul. M.McMaster voulait montrer que les valeurs occidentales y avaient déjà été présentes et qu'elles pouvaient revenir», indique le média.

    Le 22 août, Donald Trump a déclaré que la nouvelle approche de son administration concernant l'Afghanistan consisterait à éviter que le pays ne devienne un refuge pour les militants islamistes qui cherchent à attaquer les États-Unis.

    Le chef de l'État n'a pas cependant précisé pendant combien de temps les militaires US comptaient rester en Afghanistan. Il a toutefois ajouté que les pouvoirs de l'armée dans le domaine de la lutte contre le terrorisme seraient élargis, sans donner plus d'informations sur le nombre de militaires supplémentaires qui seront envoyés dans le pays.

    Lire aussi:

    Un avion fait un amerrissage d’urgence devant des vacanciers abasourdis aux USA – vidéo
    L'Iran affirme avoir arraisoné un pétrolier étranger dans le golfe Persique
    Castaner décore des policiers impliqués dans les plus gros scandales de ces derniers mois
    Tags:
    photo, soldats, Herbert Raymond McMaster, Donald Trump, Afghanistan, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik