International
URL courte
8188
S'abonner

Israël ne pourrait en aucune façon s’opposer à la participation de Moscou à l’important projet de rénovation du musée de l’ancien camp de concentration de Sobibor.

Les autorités israéliennes ont exprimé leur appui à la décision de la Russie de prendre part au projet Sobibor visant à rénover le musée et à créer d'autres infrastructures dans l'ancien camp de concentration se trouvant sur le territoire polonais, a déclaré le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou lors de son entrevue avec le Président russe.

«Israël ne pourrait pas s'élever contre la participation russe à un projet si important dans l'ancien camp de concentration de Sobibor», a-t-il souligné.

Le Premier ministre a également salué l'intention de Vladimir Poutine d'aider les anciens combattants de la Seconde guerre mondiale vivant en Israël.

Le Président russe, à son tour, a souligné qu'un mécanisme efficace de coopération entre la Russie et Israël au plus haut niveau a été mis en place et que les dirigeants des deux États pourraient se rencontrer rapidement, quand une intervention directe seraient nécessaire.

En 2013, la Russie s'est vue invitée à rejoindre le projet prévoyant la restauration du musée se trouvant dans l'ancien camp de concentration Sobibor. Le projet, lancé à l'initiative de la Pologne, d'Israël, des Pays-Bas et de la Slovaquie, vise la construction d'un nouveau mémorial, la mise à jour du musée, etc.

Pourtant, en juillet dernier, Varsovie a déclaré que la Russie devrait quitter le projet. La porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova a pointé du doigt la position d'Israël, qui ne s'était pas opposé à une telle injonction. D'après elle, cela rassemblait à un «traîtrise historique».

Lire aussi:

Un colis suspect adressé au Pr Raoult envoyé à Marseille, une unité spéciale intervient
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Les Américains vont débarquer à La Rochelle «pour renforcer le flanc Est de l’Europe face à la Russie»
Tags:
camp de concentration, Benjamin Netanyahu, Vladimir Poutine, Israël, Pologne, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook