Ecoutez Radio Sputnik
    Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov

    Lavrov sur le partenariat Russie-USA en Syrie: «il n'y a pas de place pour la rancune»

    © Sputnik . Vladimir Pesnya
    International
    URL courte
    13112
    S'abonner

    Pour être efficace, la coopération entre Moscou et Washington sur la question syrienne doit rester pragmatique malgré tous les désaccords politiques qui existent entre les deux pays, estime le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

    Face à la menace globale que constitue le terrorisme, les États-Unis doivent mettre leur sentiment de côté et continuer à interagir avec la Russie en Syrie, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à l'issue de pourparlers avec son homologue cambodgien Prak Sokhonn.

    «En ce qui concerne la relation entre Moscou et Washington et son impact sur le travail Syrie, vous le savez, nous sommes pragmatiques. Nous comprenons qu'il n'y pas de place ni pour la rancune, ni pour un sentiment qui pourrait être faussement associé au prestige. Nous parlons d'une menace pour nous tous, du sorts des peuples de cette région, de la Syrie, d'autres pays », a-t-il indiqué.

    Il a également souligné que la Russie était prête à élargir la sphère de sa coopération avec les Etats-Unis pourvu qu'ils le veuillent, eux aussi.

    «Nous sommes conscients de la responsabilité du travail en cours. À en juger par les déclarations des fonctionnaires américains, y compris des représentants du Département d'Etat, ils ont la même approche. Le porte-parole du Département d'Etat, a même exprimé, l'autre jour, le désir d'élargir la sphère d'interaction. Nous sommes d'accord, nous en parlons constamment», a conclu le ministre.

    En réaction à la réduction du personnel diplomatique ordonnée par Moscou en riposte aux sanctions américaines, l'ambassade américaine suspend à partir du 23 août l'octroi de visas non-immigrant en Russie. Les diplomates américains ont précisé que l'octroi des visas non-immigrant reprendrait à partir du 1er septembre, uniquement à Moscou, tandis que les demandes déposées dans d'autres villes russes «resteront suspendues indéfiniment».

    Rappelons qu'en réponse à l'adoption par le Congrès américain de nouvelles sanctions antirusses, Moscou va interdire à l'ambassade américaine l'accès à deux de ses sites situés à Moscou à partir du 1er septembre. En outre, Moscou a demandé à Washington de réduire, à partir du 1er septembre, à 455 le personnel de son ambassade et de ses consulats en Russie. Le ministère a également prévenu que Moscou répliquerait en cas de nouvelles expulsions de diplomates russes par les États-Unis. La riposte du ministère des Affaires étrangères aux sanctions a obtenu le feu vert du Président russe, a confirmé le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

     

    Tags:
    Prak Sokhonn, Sergueï Lavrov, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik