Ecoutez Radio Sputnik
    Lieu du crash du vol MH17

    Crash du MH17: la Russie remet de nouvelles données au groupe d'enquête

    © Sputnik. Andrei Stenine
    International
    URL courte
    73494

    La Russie a transmis des données radar supplémentaires au groupe d’enquête international chargé d’établir les causes du crash du Boeing de la Malaysia airlines dans l’est de l’Ukraine, qui a fait 298 morts en 2014.

    À la demande des autorités néerlandaises, Moscou a remis au groupe d'enquête Joint Investigation Team (JIT) des données radar dans le format ASTERIX, format utilisé au sein de la Direction générale de l'Aviation civile (DGAC) pour la transmission des données opérationnelles, relatent les médias russes.

    Le Boeing 777 de la Malaysia Airlines reliant Amsterdam à Kuala Lumpur s'est écrasé dans le Donbass (est de l'Ukraine) le 17 juillet 2014, faisant 298 morts, en majorité des Néerlandais.

    En février 2016, le groupe d'enquête Bellingcat a publié un rapport intitulé «MH17: suspects et témoins potentiels de la 53e brigade de missiles antiaériens». Selon les auteurs de ce document, le système de missiles sol-air Bouk qui a abattu le Boeing malaisien auarait été introduit dans le Donbass par les militaires russes et en aurait été évacué après le crash.

    Le ministère russe des Affaires étrangères a dénoncé la partialité de l'enquête qui n'avait pris en compte que les données fournies par l'Ukraine. Les expériences grandeur nature menée par le consortium russe Almaz-Anteï, producteur des missiles sol-air Bouk, démontrent que le Boeing malaisien a été abattu depuis le territoire contrôlé par l'armée ukrainienne.

    Comme le Président russe l'a affirmé dans un des entretiens au réalisateur américain Oliver Stone, Washington ne dévoilera jamais les données sur le MH17 si ces informations vont à l'encontre de leur position selon laquelle l'avion s'est écrasé par la faute des insurgés du Donbass.

    Lire aussi:

    Le crash de l’avion malaisien Boeing 777-200 (vol MH17)
    Avocat allemand: «l’Ukraine est responsable du crash du MH17»
    Crash du MH17: impossible que les radars aient manqué un potentiel missile
    Moscou sur l’enquête du crash du MH17: «Personne ne sollicite notre aide»
    Tags:
    MH17, Pays-Bas, Donbass, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik