International
URL courte
1609110
S'abonner

En réponse aux propos d’Emmanuel Macron sur l’isolement de Varsovie qui refuse de reviser la directive européenne sur le travail détaché, la Première ministre polonaise Beata Szydlo l’a accusé d’arrogance et d’inexpérience. L’avenir de l’Union européenne ne dépend pas d’Emmanuel Macron, a-t-elle indiqué.

Les propos du Président français Emmanuel Macron sur l'isolement de la Pologne qui s'oppose à la révision de la directive européenne sur le travail détaché ont été vertement fustigés par la Première ministre polonaise Beata Szydlo, signale l'agence Reuters.

«Je conseille au président de se montrer plus conciliant (…) Peut-être ses propos arrogants sont-ils dus à son manque d'expérience», a indiqué Beata Szydlo dans un communiqué adressé à l'agence.

La chef du gouvernement polonais a conseillé au Président français de se concentrer sur les affaires intérieures de son pays dans le but d'obtenir d'en améliorer les résultats économiques et le niveau de sécurité, toutes choses qui sont, selon elle, garanties pour les citoyens polonais.

Emmanuel Macron, ajoute la Première ministre, «ne décidera pas de l'avenir de l'Europe».

Le refus des Polonais, confirmé jeudi par la Première ministre, de réviser la directive européenne sur le travail détaché est une illustration supplémentaire des erreurs de ce gouvernement, a estimé Emmanuel Macron lors de sa tournée en Europe de l'Est pour promouvoir un durcissement de cet acte normatif.

Selon Emmanuel Macron, les Polonais mériteraient mieux que leurs dirigeants qui tournent, selon lui, le dos aux valeurs européennes et isolent leur pays.

La Pologne enfreint les valeurs fondamentales de l'Union européenne, estime Emmanuel Macron.

Cette directive sur le travail détaché permet à une entreprise de l'UE d'envoyer à titre provisoire dans d'autres pays de l'Union ses salariés en continuant à payer les cotisations sociales dans le pays d'origine. S'il date de 1996, c'est surtout lorsque l'Europe a commencé à s'élargir à l'Est, à partir 2004, que cet acte normatif a fait de plus en plus parler de lui.

La Pologne est le pays qui profite le plus de cette directive et est farouchement hostile à toute réforme. Environ 500.000 Polonais sont employés par des entreprises polonaises dans d'autres pays membres de l'UE.

Lire aussi:

Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Les Français font davantage confiance à Didier Raoult qu’à Olivier Véran, selon un sondage
Le siège de CNN à Atlanta vandalisé par des manifestants après la mort de George Floyd - vidéo
Trump annonce que son pays met fin à ses relations avec l'OMS
Tags:
gouvernement, Beata Szydlo, Emmanuel Macron, Pologne, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook