International
URL courte
59830
S'abonner

Un groupe de psychiatres américains a écrit au Congrès pour le mettre en garde contre le «danger clair et immédiat» que Donald Trump représenterait selon eux pour l’humanité.

«Cela ne prend pas beaucoup de temps pour un psychiatre de reconnaître en la personne du Président Trump — quel que soit le diagnostic — les tendances inquiétantes propres à un comportement impulsif, irresponsable et narcissique, qui mettent le monde en danger» affirme un groupe de psychiatres dans une lettre ouverte adressée au Congrès des États-Unis, cité par le quotidien The Independent.

Il est à noter que parmi les «experts», figure notamment le nom de Dr Bandy Lee de l'Université de Yale (Connecticut), qui serait en train de tenir des réunions avec des congressistes démocrates en vue de mettre sur pied un comité de spécialistes chargé d'examiner la santé mentale du Président américain. À en croire le journal USA Today, la psychiatre serait quant à elle très préoccupée par la «dangerosité» de Donald Trump.

«Nous nous trouvons aujourd'hui face à un danger clair et immédiat, notamment concernant la Corée du Nord et le commandent du Président sur l'arsenal nucléaire des États-Unis», souligne la lettre, sans toutefois présenter de preuves tangibles à ce sujet.

Pour rappel, les psychanalystes américains sont désormais autorisés à discuter publiquement de l'état de santé psychique du Président américain Donald Trump. Cette permission a été donnée par l'Association psychanalytique américaine (American Psychoanalytic Association).

L'organisation a informé ses 3.500 membres par courriel que la règle considérant le fait de discuter de la santé psychique d'une personnalité publique sans son feu vert comme une démarche non-éthique avait été revue. L'association estime que ce changement de principe permettra aux spécialistes de s'exprimer plus librement au sujet du comportement du dirigeant américain.

Lire aussi:

Un épidémiologiste de l’Institut Pasteur met en garde la France
Cas de Covid-19 importés d’Algérie: «on donne le bâton pour se faire battre»
Certains gels hydro-alcooliques peuvent cacher un danger mortel
Macron a déjà contredit Castex sur le remaniement, moins de 48 heures après sa nomination
Tags:
psychiatres, santé mentale, Donald Trump, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook