Ecoutez Radio Sputnik
    Vatican

    L’Italie expulse un Marocain qui voulait frapper le Vatican

    © REUTERS / Stefano Rellandini
    International
    URL courte
    7181

    L'Italie a ordonné l'expulsion d'un Marocain qui se déclarait prêt à commettre un attentat au Vatican ainsi qu'à empoisonner l'eau à Rome.

    Un ressortissant marocain de 37 ans, condamné auparavant à une réclusion criminelle en Italie, a été renvoyé du pays en raison de ses liens présumés avec des islamistes, rapporte lundi l'agence ANSA.

    Selon l'agence, l'intéressé était engagé dans la propagande du terrorisme et de l'islamisme et s'était notamment réjoui de l'attaque contre le musée du Bardo en Tunisie qui avait fait 24 morts en mars 2015. Le Marocain s'est également déclaré prêt à commettre un attentat au Vatican ou à empoisonner le système d'approvisionnement en eau de Rome.

    Depuis janvier 2015, l'Italie a déjà expulsé plus de 200 individus soupçonnés d'avoir des liens avec l'extrémisme islamiste. Les ordres d'expulsion pour les personnes considérées comme potentiellement dangereuses font partie des principales mesures en Italie pour prévenir les attaques djihadistes qui affectent d'autres pays européens.

    Dans le sillage des récents attentats survenus à Barcelone et à Turku, trois Marocains ont été interpellés en Espagne, deux autres au Maroc et quatre autres en Finlande.

    Lire aussi:

    Versailles sous des nuages épais de fumée à cause d'un incendie (vidéos)
    «Fumée jaune», propagation… Réflexions d'un ancien pompier sur le sort de Notre-Dame
    Le RAID déployé à Lourdes, une personne blessée lors d'une prise d'otages
    Tags:
    lutte antiterroriste, expulsions, attentat, djihadisme, Maroc, Vatican, Italie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik