International
URL courte
Tir du missile nord-coréen du 29 août 2017 (14)
13159
S'abonner

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a dénoncé mardi «une menace grave et sans précédent» après le lancement par la Corée du Nord d'un missile qui a survolé le Japon, et a demandé une réunion en urgence du Conseil de sécurité de l'ONU.

«Le tir inacceptable d'un missile au-dessus de notre pays représente une menace grave et sans précédent et nuit considérablement à la paix et la sécurité de la région», a-t-il déclaré à la presse.

Les autorités japonaises ont déclaré ce mardi matin que Pyongyang avait tiré un missile vers le nord du Japon. D'après la chaîne NHK, le projectile a survolé le nord-est du pays. Suite au tir, les habitants locaux ont été alertés.

D'après la télévision nippone, le projectile s'est abattu dans le Pacifique, à 1.180 km de l'île de Hokkaido. L'agence Kyodo précise que le Japon n'a pas entrepris de tentative d'intercepter le missile nord-coréen.

Ces derniers temps, la Corée du Nord a multiplié les tirs de missiles. Le tir précédent avait été effectué le 26 août. Pyongyang avait alors lancé trois missiles balistiques à courte portée vers la mer du Japon.

Dossier:
Tir du missile nord-coréen du 29 août 2017 (14)

Lire aussi:

Emmanuel Macron annonce la réintroduction du confinement en France métropolitaine
Le Kremlin réagit après les piques de Kadyrov contre Macron
Armés de marteaux et de couteaux, des militants turcs et arméniens s’affrontent sur l'A7 - images
Tags:
Shinzo Abe, Corée du Nord, mer du Japon, Japon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook